Oh mon dieu j’ai grossi en régime cétogène!

La seule chose que j’avais en tête lorsque j’ai commencé le régime cétogène, c’était MAIGRIR.

Avant de commencer, si j’avais su ou anticipé et que dans un premier temps, le régime cétogène me ferait GROSSIR, prendre 5kg et atteindre un poids que je n’avais jamais atteint dans ma vie, je n’aurais JAMAIS accepté. Je n’étais pas prête à faire ce sacrifice. Et du coup je n’aurais jamais découvert la chose la plus fantastique de l’univers: la cétose!

no

Au cours de mon parcours de keto-adaptation, lorsque j’ai dû augmenter les matières grasses pour « forcer » le passage en cétose, j’ai pris beaucoup de poids rapidement: autour de 5kg en deux mois. C’était un cataclysme, pour moi qui, auparavant, pouvait passer une horrible journée pour un rebond de 0.5kg…

(Si vous ne me croyez pas, vous pouvez jeter un œil à ma vidéo de bilan des 4 et 5 mois, je suis toute bouffie, et ce juste au moment délicat du mois de juin où l’on sent arriver l’été. Mauvais timing convenez-en…)

aw3cyjf

Cette période était horrible, car, même si j’avais la certitude au fond de moi que j’allais dans la bonne direction, et même si Stéphanie m’avait assuré que c’était NORMAL et qu’il fallait continuer, cette prise de poids me semblait insurmontable. Atteindre ce poids représentait tout ce que j’ai toujours redouté dans ma vie: la perte de contrôle, la prise de poids incompréhensible, incontrôlable, et peut-être instoppable?

ça vous fait peut-être rire mais j’étais terrifiée. Je pleurais tout le temps, je ne rentrais plus dans mes vêtements, je ne me reconnaissais plus sur les photos, et j’avais le sentiment d’être en permanence jugée pour cette prise de poids. Et en permanence l’envie de me justifier à l’univers: « ah non mais attendez, j’ai grossi mais, ce n’est pas parce je suis laxiste, c’est parce que je suis en régime cétogène et que… » (mais tout le monde s’en TAPE ma fille, tout le monde s’en TAPE!!).

giphycares

Et puis un jour, au cours d’une consultation, Stéphanie m’a coupée dans une de mes phrases et d’un air déterminé m’a dit : « Now, you’ve got to stop whining« . Et elle m’a demandé de faire l’exercice, au moins pendant 15 jours, d’arrêter de me plaindre et de pleurnicher. Complètement. Faire l’effort de se comporter comme si je m’en foutais, comme si je n’avais pas remarqué, comme si c’était le dernier de mes soucis, ou tout simplement comme si ça n’existait pas.

Et finalement, en faisait cet effort, j’ai aussi décidé qu’il était peut-être temps d’être reconnaissante, et d’éprouve de la GRATITUDE, plutôt qu’un sentiment complètement déplacé d’injustice et de frustration.

Et donc, j’ai décidé de me concentrer plutôt sur ce que ce régime était en train de m’apporter, plutôt que sur cette histoire de prise de poids. Et finalement j’en ai trouvé beaucoup. En seulement 6 mois de ce régime, j’avais déjà

  • beaucoup plus d’énergie, quasiment plus d’horribles phases de somnolence entre 13h et 15h, après manger
  • quasiment plus de comportement compulsifs avec la nourriture et le sucre
  • quasiment plus de candidose !
  • plus du tout de pensées obessionnelles envers la nourriture
  • une glycémie stabilisée
  • une INFINIMENT plus jolie peau
  • plus jamais faim!! (ce qui est quand même infiment plus facile du coup lorsque l’on veut tenir sur le long terme)
  • plus aucune douleur pendant les règles, pas de gonflements non plus, EASY.
  • un tellement meilleur sommeil
  • une capacité de concentration décuplée
  • une humeur elle aussi stabilisée

Je me suis dit que c’était à moi de décider si j’avais envie:

  1. d’être MALHEUREUSE, parce que oh my god je ne rentre plus dans mon pantalon favori, d’estimer que la vie est injuste, de me renfermer sur moi-même et d’envier ceux qui n’ont pas de problème ou
  2. d’être RECONNAISSANTE et HEUREUSE pour tout ce que j’avais déjà réussi à accomplir et tout ce que ça m’avait déjà apporté.

En fait, je ne dis pas que les choses sont faciles, je dis juste qu’à un moment, il a fallu décider soit de considérer que c’était trop insupportable (et donc d’arrêter), soit de croire en ce que je faisais, et donc d’être contente de le faire.

Et finalement, c’est quasiment impossible de ressentir à la fois de la GRATITUDE ET de la frustration ou de la colère. Ce sont des émotions qui s’excluent. Du coup, si on se concentre sur ce sentiment de gratitude, et sur les choses qui nous en procurent, on ne peut pas se sentir malheureux, brimé, frustré.

Je me suis concentrée sur d’autres choses: sur les entraînements à la salle de sport, sur mon sommeil, sur mon énergie, sur le fonctionnement du cerveau et de l’humeur, et peu à peu j’ai commencé à moins être obsédée par ces histoires de poids.

La partie amusante de cette situation, c’est que c’est au moment où j’ai commencé à me sentir chanceuse, contente, reconnaissante, et à profiter de ce que j’avais, MEME avec 5kg en trop, que j’ai commencé  à mincir, un peu sans m’en rendre compte. Au moment où j’ai commencé à m’en désintéresser, et à lâcher prise sur ce sujet, les choses ont commencé à se débloquer.

En réalité, je ne les ai jamais vraiment perdus ces kilos. Disons, que, de 49kg où j’étais au départ, je suis montée à 55kg (au pire moment, au mois de juin), et doucement je suis redescendue à 53kg. J’y suis toujours, je pèse aujourd’hui 53kg pour 1.58m, et je ne me suis jamais sentie aussi bien de ma vie. Je repéte: je ne me suis jamais sentie aussi bien de ma vie. 

En fait, le truc fantastique, c’est que je ne me lève plus le matin avec une seule idée en tête: me peser pour savoir si je vais oui ou non passer une bonne journée. Non seulement j’ai d’autre choses – plus intéressantes – à penser, mais surtout je m’en TAPE, parce qu’en fait je me trouve giga bien, la musculation  à la salle de sport m’aide à me sentir bien et confiante, je me trouve jolie, il n’y  a plus de parties de mon corps que je déteste et sur lesquelles je passe des heures à angoisser.

Je n’ai plus l’impression que mon poids ou ce que je vais manger peuvent me dicter mon humeur et décider si je suis quelqu’un de bien ou non.

Seriously? AMAZING!!

un peu plus sur le sujet? jetez un œil à ma video: Comment j’ai minci

brlbihkcqaa1mjd

10 Commentaires sur “Oh mon dieu j’ai grossi en régime cétogène!

  1. Bonjour

    Un grand merci pour ce témoignage. J’avais déjà visionné quelques une de tes vidéos avant de tomber sur cet article, il y a plusieurs mois, ravie de voir que c’est toi.
    Car tout comme toi en 2 mois, plus de 5kg dans les dents ( plutôt hanches fesses bidon… 🙂 On oublie de préciser que c’est un régime hypercalorique 🙂
    Mais c’est la boulimie de sucre qui m’a fait grossir, quand j’ai lâché la diète… J’avais réussi à stabiliser grâce au jeûne de 16h.
    Aujourd’hui j’ai repris, je mange beaucoup je pense, mais je fais très attention au sucre, je le traque. Parfois les bandes kéto me disent « traces », parfois « faibles »…
    Bon je suis un peu bouffie, mais je te remercie, je vais lâcher prise, surtout que je me régale, mon alimentation me plait et niveau santé, je vais mieux, une peau et un teint magnifique… plus de céphalées.
    Te concernant, je pense que ta prise de poids est liée à ta prise de muscles, et c’est bien mieux encore. Tu es superbe, tu as raison de pas t’en préoccuper.

    Merci pour tes partages et bravo!!!!

    Emma

    • ben super, merci à toi pour ce partage!
      C’est drôle parce que, je ne me souvenais plus avoir écrit cet article, et en le relisant suite à ton commentaire, ça m’a paru teeeeeeeeeeellement loin cette période! Mais tellement loin!
      D’ailleurs aujourd’hui je pèse toujours 53 (peut-être même 54 en ce moment) et clairement mon corps n’est plus le même. J’ai changé de morphologie parce qu’avant j’avais tendance à faire de l’oestrogène dominance, donc maigre en haut mais gros en bas.
      Aujourd’hui, je me suis musclée du haut, j’ai pris du dos, des épaules, des bras, et affiné du bas moins de gras sur les cuisses, plus d’ischio, plus de fesse 🙂 ), donc ma silhouette est très différente.

      Mais ce qu’il est important de comprendre, c’est que avant, ce n’est pas une possibilité que j’envisageais: j’étais juste obsédée par l’idée (pas très originale) de ce à quoi mon corps aurait dû ressembler. Le fait de lacher prise et m’intéresser à autre chose a laissé surgir ce potentiel, nouveau pour moi: d’un corps qui serait différent, et musclé, et qui me plairait quand même, en étant peut-être moins cliché.

      bref merci pour tout et bon courage à toi Emma <3

      • oui c’est vrai vous semblez vraiment avoir changé de silhouette, est-ce uniquement le cétogène ou aussi plus de sport (ou disons) du sport de façon différente

        • les deux vont ensemble, j’ai toujours fait du sport dans le passé, et je n’ai jamais eu ce physique, je ne prenais pas de muscle, et je gardais de la masse grasse. Maintenant c’est différent je prends de la masse musculaire mais j’arrive à diminuer mon taux de masse grasse!

  2. Salut Johanne!
    Merci pour cet article.
    Tu as donc mis 5 mois pour te céto-adapter? ça veut dire que pendant ces 5 mois tu n’arrivais pas à avoir une glycémie basse et stable avec un taux de cétones correct? ou bien tu avais ces 2 paramètres dans le vert mais ton corps renaclait à utiliser les graisses plutôt que le glucose?

    • Hello Claire,
      très rapidement j’ai eu de bonnes glycémies et cétonémies (disons, quandj ‘ai commencé à faire les choses correctement), mais l’énergie a mis du temps à arriver, et oui l’utilisation des graisses comme énergie a mis du tmeps à se mettre en place. mais je précise que je n’étais pas en ultra bonne santé, pour le dire gentiment.

      • Merci pour ta réponse🙂
        C’est quand même pas facile pour tout le monde cette diète. Et Je parle pas du côté social sorties ou autre, ni de la privation de glucides. Je parle du fait qu’on fait tout bien et la réponse c’est du gras sur le bide. Sans savoir si ça va s’arreter et si oui quand. Dur dur 😅

        • ben oui j’avoue qu’il faut de la force de caractère pour passer outre. Parce qu’on est conditionnés à se dire: prendre du poids = MAUVAIS SIGNE.
          Mais on est tellement trompés par nos sens! Il faut vraiment penser plus haut!!

  3. Bonjour ! Moi j’ai commencé la diète cétogène à cause d’une inflammation qu’on m’a diagnostiqué au cerveau. Au début tout allait bien. Mes symptômes ont diminué et j’ai même maigri. Mais des que j’ai commencé à tricher avec le sucre tout a basculé. J’ai développé des comportements compulsifs. Et là j’arrive plus à m’arrêter et revenir en arrière. .J’ai tout le temps faim. Et j’ai pris du poids. Help! !

    • hello Audrey,
      si tu as des compulsions et des envies de sucre, il n’y a pas de miracle, c’est que tu n’as pas assez de matières grasses et ton cerveau freak out. Il faut IMPÉRATIVEMENT que tu te fasses une diète AU CARRE!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :