Quelles farines peut-on consommer en régime cétogène ?

Bon vous me connaissez maintenant, vous savez que ce sur blog, ce n’est pas trop l’ambiance cuisine cuisine.

En fait je suis nulle, je n’aime pas ça.

ET je pense aussi que ce n’est pas forcément une bonne idée de vouloir remplacer les aliments standards par leur version cétogène.

Parce que je vous vois (si je vous vois), je sais ce que vous faites, vous cherchez à faire des préparations (qui d’un pain cétogène, qui d’un biscuit, qui d’un fudge…) pour remplacer vos anciennes addictions au lieu de vous en débarrasser définitivement.

Cheezburger animals bird birds watching GIF

Bon, vous savez ce que j’en pense, et je ne suis pas là pour refaire le couplet (profitez-en, pour une fois!).

Plutôt que de moraliser, je vais vous donner mon avis sur les farines que je vois souvent utilisées dans des recettes dites cétogènes, sur des blogs, groupes facebook ou comptes instagram.

# FARINE D’AMANDE

Ce que je vais dire sur la farine (ou poudre) d’amande est valable évidemment aussi pour toutes les farines d’oléagineux: donc noisette et noix aussi. Valable également pour les beurres (ou purées) d’amande, beurre de noisette, beurre de cajou, beurre de cacahuète, sésame, etc.

Et bien c’est très simple: de la même façon qu’on ne peut pas consommer d’oléagineux en régime cétogène, on ne peut pas non plus consommer de farines, poudres, purées ou beurres d’oléagineux.

Pourquoi? Parce que ces aliments contiennent beaucoup d’acide phytique, qui est agressif pour l’intestin, provoque de l’inflammation, et bloque la céto-adaptation.

EN PLUS, mine de rien, les oléagineux (et notamment les amandes) contiennent pas mal de glucides. Mais le problème, c’est qu’on ne le remarque pas, car l’affichage européen est faussé.

En effet, nous, sur le vieux continent, on a l’habitude d’afficher sur l’étiquette le total de glucides net.

Prenons un exemple: en France, si vous achetez un pot de purée d’amande, et que vous regardez l’étiquette, voilà ce que vous allez trouver:

amandestotalnet

Vous vous dites: bon, 5,6 g de glucides pour 100 g, cela reste reglo, surtout qu’il y a peu de chances que je m’enfile 100 grammes de purée d’amande (alors là, permettez moi d’en douter quand même…)(c’est grave addictif ces trucs-là!)

MAIS le piège, c’est qu’en réalité, il n’y a que (je dis bien QUE) pour les légumes que vous pouvez compter les glucides nets. Pour tout autre aliment de l’univers, vous comptez les glucides bruts.


Je répète: pour tout autre aliment de l’univers, comptez les glucides BRUTS. 


Donc pour avoir le décompte brut, il faut aller voir outre-atlantique. Eux donc, ils affichent le total BRUT, et pour la même purée d’amandes, vous aurez:

Calories: 620 kcal
Protéines: 21 g
Lipides: 56 g
Glucides: 19 g

 wow omg shocked surprised owl GIF

Oui les amis vous avez bien lu: 19 grammes.

Vous voyez que là c’est plus trop la même, et que si vous mangez 100 g de purée d’amande (ce qui arrive plus vite qu’on ne croit), vous allez avoir BEAUCOUP plus de glucides que ce que vous aviez calculé au départ! Et surtout, même si vous n’aviez pris que 50 g, vous avez déjà 10 g de glucides, soit là moitié de ce que vous pouvez consommer dans une seule journée! (ça mérite d’y réfléchir à deux fois non ?)

# FARINE DE LIN

Bon, alors j’entends souvent parler de la farine de LIN, qui entre dans la composition de tous les pains cétogènes.

Jetons un œil aux macros pour 100g:
Protéines: 26,4 g
Glucides: 6,6 g
Lipides: 19,8 g

Moi, ce qui me saute aux yeux, c’est que déjà, c’est trop protéiné. Mais surtout, ce qu’on ne voit pas, c’est qu’on a exactement le même problème de glucides affichés en net, alors qu’ils devraient être calculés en brut (soit, pour 100 g, 31 g de glucides bruts).

Je dois quand même dire que c’est une farine qui me pose problème, car chaque personne la tolère différemment. En coaching, je vois des personnes qui la tolèrent très bien, et d’autres chez qui elle fait grimper la glycémie en flèche.

Donc, soyez juste un peu malin : si vous voulez utiliser cette farine, et bien testez juste l’effet qu’elle a sur votre glycémie et vous serez fixés ! (s’il vous plait, ne partez pas du principe, comme plein de gens que « oui oui vous la tolérez bien », juste parce que vous avez l’impression de « vous sentir bien » quand vous la consommez. Vos sensations et impressions ne sont pas toujours justes, et sont souvent faussées par l’habitude!

En tout cas, moi dans le doute, je n’en consomme pas (et aussi parce que je me fie à mon instinct!).

 

# FARINE DE LUPIN

Pour la farine de lupin, le cas est plus simple: ce n’est pas possible, car elle est à la fois trop glucidique ET trop protéinée. Là il est assez facile de voir le déséquilibre.

Pour 100g on retrouve:
Protéines: 49 g
Lipides: 11 g
Glucides: 13 g

Evidemment, une mini quantité de farine de lupin dans une préparation aux macros correctes ne vous fera rien. Je me rappelle qu’une amie une fois avait préparé pour moi, au ski, une sorte de quiche sans pâte, et dans la préparation il y a avait un peu de farine de lupin: ça n’avait pas été un problème pour ma glycémie. Par contre, je ne m’amuserais pas à en manger tous les jours. (et surtout: dans quel contexte pourrais-je bien manger ce truc ?).

# FARINE DE SOUCHET

Et pour la farine de souchet, c’est encore plus clair: même si elle est plus grasse et moins protéinée, elle est quand même vraiment super riche en glucides et en sucre !

Pour 100 g:
Protéines: 4,6 g
Lipides: 25 g
Glucides: 60 g (dont sucre 22 g)

Elle aura beau être sans gluten et tout ce que vous voulez: that’s a no-no! 

 

# FARINE DE COCO

Globalement, c’est la plus correcte et la seule que je conseille sans trop de réserves.

MAIS,  je vous conseille d’attendre d’être keto-adapté avant de vous jeter sur cette farine, OU ALORS de faire très attention au dosage et de bien calculer votre coup pour ne pas dépasser le quota de glucides.

Forcément, quand on entend le mot coco, on palpite tous un peu, on se dit que peut-être, c’est quelque chose que nous aussi on va pouvoir manger. Oui, mais allez-y mollo mes enfants car elle n’est quand même pas dénuée de glucides.

 coco

En fait, elle en contient autant que la farine d’amande (sauf qu’elle  est moins protéinée, plus grasse, et ne pose pas les mêmes problèmes au niveau de la paroi intestinale).


Je voudrais dire quand même avant de partir, que je ne suis pas là pour juger les personnes qui utilisent ces farines (ou d’autres): ni les bloggeurs, ni les lecteurs, ni les passionnés de cuisine qui aiment améliorer leur quotidien. En fait, ces gens-là ont plus d’imagination que moi, je les envie un peu.

Et je peux comprendre que de temps en temps, exceptionnellement ou pour une occasion particulière, on ait envie/besoin de préparer quelque chose qui soit un peu meilleur que d’habitude. Et dans ces cas-là, pourquoi pas utiliser des farines qui sont un peu borderline.

MAIS je pense que c’est important de souligner le caractère ponctuel de l’utilisation, parce que ce ne sont pas des aliments de régime cétogène à proprement parler. Et aussi parce que les gens qui suivent les comptes instagram, les groups facebook, etc. vont copier ces recettes, regarder ces photos, etc. et pourraient croire que ce sont des aliments cétogènes, et du coup les consommer au quotidien. Et il me semble que la nuance est capitale à faire, car consommer des noix, des farines de noix, etc. au quotidien, peut totalement bloquer votre céto-adaptation et donc, si vous le faites, ce doit être en connaissance de cause.

En clair: vous ne viendrez pas dire après que vous n’étiez pas prévenus!

 haypanm GIF

 

23 commentaires sur “Quelles farines peut-on consommer en régime cétogène ?

  1. Merci pour ce rappel.je faisais partie il y a quelques mois de ces personnes qui utilisent la farine de graine de lin pour un peu de pain le matin…Et la purée de sésame pour mon petit plaisir..Et je confirme je m enfilait les 100g facile! !Et je ne comprenais pas pourquoi ça faisait grimper ma glycemie malgré le faible dosage sur l étiquette. .Ceci dit je t ai écouté et j ai arrêté. . j ai l explication aujourd hui je comprend mieux ..Merci encore.

    Aimé par 2 personnes

  2. Ah l’article que j’attendais !!! pourquoi ? parce que je fais partie des bloggeuses qui adaptent ses recettes en keto.
    Toutefois, pour la farine de lin, ça me fait peur dans la mesure où j’ai un cancer du sein (ma cancérologue, ayant eu un cancer aussi et le même protocole de traitement que moi, me dit qu’elle en prend 20g tous les matins, mais je n’ose pas trop).
    Par contre quand je fais un gâteau ou pain, j’utilise la farine de coco en complément d’autres farines (amande avant, mais macadamia maintenant). Ces farines là ont un tel pouvoir d’absorption (surtout coco, et amande) qu’on n’en met très peu. Pour ma part, je calcule toujours la part pour n’avoir pas plus de 2g de glucide.
    Pour le beurre de cacahuète ou tahin, non seulement j’en mange rarement, alors que j’adore ça (je les fais moi-même, avec beaucoup d’huile d’olive), mais je n’en mange pas plus de 10g.
    En fait, pour la poudre d’amande, j’en achète sur Amazon, un soi-disant low-carb, avec 5g/100g de glucide, et 27 g de protéine.
    Ceci dit, tout ça c’est de temps en temps comme tu dis, et pas plus d’un morceau dans la journée. Mine de rien, ton article me rassure. Bonne journée.

    Aimé par 2 personnes

  3. Il m’arrive de faire des « pains » pour le midi (avec en plus une bonne base d’oeuf et de beurre ou d’huile de coco), en alternance avec des genre de flans, pour varier mes menus car manger au taf ça n’est pas facile (en fait je sors me balader avec mon repas, sinon rester sur place c’est trop stressant…). J’en mange peu et je prends de l’huile de coco (j’ai toujours un pot dans mon tiroir) au retour de mon p’tit tour. En fait j’ai remarqué que psychologiquement ça me pose un souci : ça me rappelle trop ma période végane (aspect, texture), du coup j’ai l’impression de manger un truc farineux et céréalier, et je me demande si ça n’a pas un impact sur ma glycémie à cause de ça (entre autres ?)…. ça serait possible ? Merci pour ton article. J’ai justement retrouvé un paquet de farine de souchet dans mon placard le WE dernier, j’ai halluciné sur la quantité de glucides (du coup : poubelle… en plus la date était dépassée donc pas de regrets…).

    J'aime

    • honnêtement, moi je pense que c’est totalement possible, parce que je vois à quel point le mental et le stress peuvent influencer la glycémie c’est impressionnant. Après comme je dis, je pense pas que ce soit catastrophique une petite quantité dans une préparation si le reste du truc est réglo.

      J'aime

      • Il faut que j’intègre le fait que j’ai de bons produits majoritairement dedans et que je me fais du bien, le corps a une mémoire et la tête influe la mémoire du corps ! Bon sinon bah tout à l’heure je suis allée faire mes courses, le rayon beurre était dévasté, je n’ai jamais vu ça : il ne restait que quelques paquets de beurre salé de piètre qualité ! J’avais lu sur internet qu’avec le retour en grâce (en… grasse ???? !!!!) des graisses saturées, les fournisseurs avaient du mal à suivre, ben dis donc.. J’ai dû aller dans un autre magasin, qui vend heureusement des bons produits. Sommes nous sur la voie de la reconnaissance des lipides ?

        J'aime

  4. bonjour

    une petite precision sur la farine de coco et la purée d ‘amande il faut donc oublier la ligne des fibres car sur mon pot j ‘ai 5.7g de glucides avec 7.6 g de fibres donc net serai 0 glucide…lol
    j ‘ai tout faux c ‘est ça?

    Merci d ‘avance pour ta reponse

    cilou

    J'aime

  5. Bonjour,

    Je commence une alimentation cétogène.

    Quand vous parlez de glucide total et non net, que faites vous des fibres alimentaires insolubles qui sont des glucides et qui n’interviennent pas dans la glycémie puisqu’elles sont rejetées.

    Merci de votre réponse

    Roland

    J'aime

  6. Merci,
    Mais pourquoi les fibres alimentaires des farines ne doivent pas être prises en compte comme pour les légumes verts? En quoi ces fibres sont elles différentes?

    Roland

    J'aime

      • Ma question était:
        Pourquoi les fibres alimentaires des farines de lupin, lin, amandes étaient différentes des fibres alimentaires des légumes.
        Car tu dis que pour ces farines il faut tenir compte des glucides totaux et non nets.

        J'aime

      • Mais ce ne sont pas les mêmes du tout!
        Et quoi qu’il en soit, ce n’est pas tellement pour une question glucidique qu’on les retire du régime cétogène, mais plutôt pour des raisons d’inflammation.

        En fait comme les gens ont tendance à ne raisonner QUE en termes mécaniques de glucides, cette logique les pousse à faire des choix peu judicieux:
        – limiter les légumes, qui ont L’AIR trop glucidiques si on inclut les fibres
        – s’autoriser les oléaogineux (qui ont L’AIR peu glucidique de par l’affichage trompeur)
        – s’autoriser des « gateaux cétogènes » et autres préparations, sont en fait tout sauf cétogène, parce qu’elles contiennent les mauvaises farines.

        Le problème des fibres est un faux problème en réalité, mais disons que le calcul glucidique net/brut permet de rééquilibrer la balance en faveur des légumes et en la défaveur de ces oléagineux et farines qui ne sont absolument pas consommables en régime cétogène!

        J'aime

  7. Bonjour,

    mais alors quelles farines peut-on utiliser sans soucis pour faire du pain cétogène ? Vous n’en parlez pas ou peu (farine de coco) ?

    Merci

    Serge

    J'aime

    • bonjour Serge,
      en ce qui me concerne, je pense que finalement il ne reste que la farine de coco qui soit parfaitement safe, et peut-être la farine de lin (avec réserve – tester pour être sûr).

      J'aime

  8. Depuis que j’ai découvert le régime cétogène, tout ce que j’ai lu va a l’encontre de ton analyse. Il faut dire que j’ai principalement lu des livres et site en Anglais (je vie à Londres) et tous s’accordent pour dire qu’il FAUT manger des amandes, des noix, des noisettes etc dans le régime kéto.
    Bien sur il ne faut pas en abuser, mais ça c’est une question de bon sens. Quel que soit ce que l’on consomme, l’abus est forcément mauvais.
    Merci pour cet avis différent, mais personnellement, je garde mes amandes 😉

    J'aime

    • et bien moi aussi j’ai principalement lu des livres en anglais, et je trouve que justement il n’y a quasiment pas d’analyse, c’est juste « oui oui allez-y les macros sont bons ».
      Mais simplement, je ne suis pas d’accord. Et surtout, ça ne tient pas compte du fait que la plupart des gens ont quelque part un problème de porosité intestinale, un problème de dérèglement des bactéries, sans parler des mycotoxines.
      Parfois, il faut avoir le courage d’avoir un avis pas forcément mainstream, en ce qui me concerne, je suis convaincue de ce que j’avance.
      Mais, at the end of the day, vous faites évidemment comme vous voulez.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :