Protéines en régime cétogène: quoi et combien ?

Aujourd’hui les amis je m’attelle à nouveau à ce sujet épineux des protéines, car je vois que c’est un peu la confusion générale sur ce sujet. Et que vous voulez APPRENDRE (c’est bien^^).

Alors ceux qui sont sérieux et qui font leurs devoirs SAVENT que j’ai déjà fait une vidéo qui dégrossit pas mal le sujet. Si vous êtes du genre INQUIET et que vous avez peur de perdre votre masse musculaire en régime cétogène, vous devez absolument regarder cette vidéo (j’insiste).

Du coup c’est bon, je considère que maintenant, vous n’avez plus peur de diminuer vos protéines en régime cétogène, car vous avez compris que la céto-adaptation vous rend moins catabolique et plus anabolique!

Donc vous avez compris que le régime cétogène va vous aider à entretenir et développer votre masse musculaire, SI vous vous entraînez comme il faut et SI vous gérez correctement votre consommation de protéines.

RAPPEL SUR LES PROTÉINES: POURQUOI GÉRER LES QUANTITÉS ?

En fait la quantité de protéines est un enjeu PRIMORDIAL en régime cétogène. Parce que si vous faites n’importe quoi avec vos quantités de protéines, vous ne pourrez pas vous adapter.

Si vous en mangez TROP, vous ne stabiliserez JAMAIS votre glycémie, et si vous n’en mangez pas assez, vous compromettez aussi votre adaptation.

QUE SE PASSE-T-IL SI ON MANGE TROP DE PROTÉINES EN RÉGIME CETOGENE ?

Alors je l’ai déjà dit dans la vidéo hein, mais si vous mangez trop de protéines (et par « trop« , j’entends « plus que ce que votre corps n’est capable d’absorber« ), vous allez tout simplement faire monter votre glycémie.

Parce que, tout ce que votre corps n’aura pas absorbé sera transformé en sucre; c’est ce qu’on appelle la néo-néoglucogenèse. C’est une des principales causes de non-adaptation.

Rappelez-vous toujours que le corps ne STOCKE PAS les protéines! Et s’il ne les stocke pas, il en fait quoi? bah il les transforme en sucre! Et hop, la glycémie après le repas augmente, et la glycémie le lendemain au réveil augmente aussi. Et vous continuez à être glucogénique et catabolique!

Mais l’inverse est problématique aussi: les protéines ont un rôle structurel dans l’organisme! Et entre autre, il faut venir reconstruire la masse musculaire qui a été défoncée pendant les entraînements!

 

COMMENT FAIRE POUR AVOIR LA BONNE QUANTITÉ DE PROTÉINES EN RÉGIME CETOGENE ?

Donc je vais vous donner 5 conseils pour bien gérer vos protéines en régime cétogène, afin d’éviter le catabolisme, préserver votre masse musculaire et améliorer votre céto-adaptation.

#1 – MANGEZ DES PROTÉINES A CHAQUE REPAS

Vos macros doivent être équilibré à CHAQUE repas, c’est-à-dire que CHAQUE repas doit avoir à peu près 80% de lipides 15% de protéines et 5% de glucides (ou moins). Justement parce que, je me répète, les protéines ne peuvent pas être stockées par l’organisme.

Je vois souvent des gens qui mangent toutes leurs protéines au même repas: ça ne fonctionne pas!  Pourquoi? Parce qu’à ce repas là vous ferez de la néo-néoglucogenèse, vous ferez donc augmenter votre glycémie, mais le surplus de protéines sera perdu et vous n’en aurez pas pour les repas d’après. Donc vous êtes perdant à ce petit jeu.

 

#2 – CHOISISSEZ LES PLUS GRASSES

Cela va paraître évident mais choisissez les protéines les plus grasses, car plus la viande est grasse, moins elle contient de protéines, plus elle contient de lipides! ET DONC, plus vous pouvez en manger sans risquer de faire de néoglucogenèse. (et vous serez obligés d’avouer qu’en plus, c’est meilleur!).

Je prends un exemple, si vous faites le pire des choix et que vous optez pour du BLANC DE DINDE… Vous mangez 100g de cette volaille insipide et vous aurez donc 22g de protéines  et seulement 2g de lipides (NUL!)

Par contre, si vous choisissez de la poitrine de porc, et que vous en mangez 100g, vous aurez cette fois que 9g de protéines, et quasiment 50g de lipides.

Donc il n’y a pas besoin d’avoir fait des études pour comprendre que si vous mangez de la poitrine de porc, vous pourrez en manger deux fois plus sans dépasser votre quota de protéines! Et à l’inverse, attention quand vous mangez une viande maigre, il faudra vraiment beaucoup limiter vos portions!

J’en profite au passage pour souligner que les shakers de protéines à base de whey, de caséine, de protéines de pois, de soja et autres sont EXCLUS en régime cétogène!

#3 – LA FAMEUSE RÈGLE DES 25 GRAMMES

Même si vous êtes un ATHLÈTE qui s’entraîne comme un déglingo: en phase d’adaptation, ne dépassez PAS les 25g de protéines par repas. Ce n’est pas un chiffre miracle, c’est un garde-fou. Car j’ai déjà remarqué qu’au delà de 25 g de protéines, une ÉCRASANTE majorité des hommes font de la néoglucogenèse. Du moins, pendant les premières semaines de l’adaptation au régime cétogène.

Au début, restez en dessous de 25g de protéines par repas si vous êtes un homme, et en dessous de 20g si vous êtes une femme. Et par la suite, faites vos petites expérimentations par vous même.

Une fois que vous serez bien céto-adapté, vous pourrez expérimenter de plus grandes quantités de protéines et de moindres quantités de matières grasses, mais tout commence avec l’ADAPTATION !

 

#4 – UTILISEZ UN LECTEUR DE GLYCEMIE

Bon là je vous vois venir, vous allez dire que je radote. Je radote mais c’est pour votre bien! Si vous n’utilisez pas de lecteur de glycémie, comment voulez-vous SAVOIR si vous faites oui ou non de la néo-glucogenèse ? Ce ne sont certainement pas vos bandelettes à pipi ou votre analyse d’haleine qui vous le dira! Et si vous faites de la néoglucogenese, les cétones que vous produisez sont inutiles, elles sont perdues et finissent dans les toilettes!

Donc procurez-vous (sans vous commander) un lecteur de glycémie, de préfèrence dual comme les keto-mojo ou les freestyle Optium de chez Abbott.
lecteur de glycémie et cétones

 

Et mesurez votre glycémie 10 mn le repas puis 2h après. Si régulièrement votre glycémie augmente de manière exagérée 2 heures après le repas, c’est probablement qu’il y a un problème avec votre quantité de protéines et qu’il faut la DIMINUER.

#5 – LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

Beaucoup de gens consomment du COLLAGÈNE en régime cétogène, parce qu’il est excellent pour réparer la paroi intestinale lorsqu’elle présente trop de porosité et d’inflammation. J’adore le collagène, personnellement j’en consomme au quotidien, MAIS vous devez faire attention car c’est de la protéine PURE.

Le dosage indiqué sur la boîte est de 2 cuillères à soupe, soit 12g de protéines!

Préférez un plus petit dosage, du style 1 cuillère à soupe, et consommez le de préférence avec des matières grasses pour éviter la néoglucogenèse.

[Il va sans dire que vous devez aussi abandonner les BCAA et/ou shakers de protéines que vous vous enfiliez à la salle pendant votre entrainement!]

 

#6 – NE SURESTIMEZ PAS LE SPORT

Beaucoup d’entre vous ont l’impression qu’ils peuvent consommer PLUS de protéines que les autres grâce au sport, ou parce qu’ils sont musclés. Ce n’est en AUCUN CAS une licence pour en consommer plein!

Si vous avez tendance à prendre facilement de la masse musculaire, il y a fort à parier que vous avez plutôt une bonne absorption des protéines, et tant mieux pour vous. Mais combien ? Je veux dire, vous ne SAVEZ PAS, réellement, combien votre corps est capable d’absorber.

Et pire, si vous avez plutôt du mal à prendre de la masse musculaire, même lorsque vous vous entraînez beaucoup, là vous êtes quasiment assuré que votre capacité d’absorption est plutôt faible.

Dans tous les cas de figure, ne surestimez pas votre capacité d’absorption! Même si vous avez une bonne routine d’entrainement, et MESUREZ avec votre lecteur de glycémie: vous serez fixé une fois pour toute!  (et pourrez (ENFIN) me clouer le bec!)

 

#7 – L’ATHLÈTE QUI PRÉPARE LES JEUX OLYMPIQUES

L’athlète qui prépare les jeux olympique ne déconne PAS TROP avec le sommeil! (Et son entraîneur non plus).  Et pour cause: il y a un VÉRITABLE enjeu sur le sommeil au niveau de la récupération, de la reconstruction musculaire et de la performance !

Si vous avez peur de cataboliser et perdre votre masse musculaire pendant la phase d’adaptation, et bien MISEZ TOUT SUR LE SOMMEIL!

Chérissez votre sommeil, optimisez votre soirée pour améliorer votre temps passé en sommeil profond! Plus vous passerez de temps en sommeil profond, plus vous aurez de pic d’hormones de croissance! Misez tout sur la première partie de la nuit, celle où le CORPS se régénère et se répare, celle où les muscles sont reconstruits, les organes détoxifiés, et celle où la magie de la céto-adaptation opère!

Il n’y a pas longtemps, un mec que j’ai eu en coaching m’a avoué être un « psychopathe » du sommeil, et j’ai tellement adoré! Je voudrais que vous soyez tous mes petits psychopathes de la qualité du sommeil!


Pour conclure, certains seront peut-être déçu que je ne donne pas les fameuses FORMULES, où l’on multiplie son poids de corps par un coefficient pour savoir combien de protéines on doit manger. Mais c’est volontaire. Parce que je n’y crois pas.

Parce que nous sommes bien plus que des poids de corps et des coefficients! Notre corps est une machine globale avec une histoire, des points forts, des points faibles, un contexte particulier, et du coup, les formules ne marchent pas! Si vous vous fiez à un coefficient, vous allez vous reposer dessus et vous ne ferez pas le travail de VERIFICATION et D’EXPÉRIMENTATION qui est nécessaire pour bien vous connaitre et bien vous céto-adapter!

Voilà, voilà… Sur ces entrefaites je vous laisse, je vais manger (ET DORMIR!).


❤ Prise et perte musculaire en régime cétogène
sommeil et régime cétogène
❤  sport et régime cétogène
❤ Comment choisir ses protéines en régime cétogène

56 Commentaires sur “Protéines en régime cétogène: quoi et combien ?

  1. Oui vas dormir 😉 »CHAQUE repas doit avoir à peu près 80% de lipides 15% de protéines et 5% de lipides (ou moins). »

  2. Témoignage : pendant la longue période de céto-adaptation, je me suis calé sur les 45 gr de protéines prescrits par Superketo (équilibrés sur 2 repas puisque je fonctionne en jeûne intermittent 7h + 14h). Depuis que mes mesures de cétonémie sont brusquement passés dans la zone conforme entre 1,7 et 3.2 mmol/l, je m’autorise 60gr de protéines/jour et ça n’a pas d’influence sur ma glycémie qui reste basse.
    Qu’en penses-tu Johanne ?
    PS : aujourd’hui, je me suis préparé un pied de porc. C’est long à cuire (5h) mais c’est plein de collagène et c’est bon !

    • ben, c’est quelque chose dont je voulais parler dans ce post et finalement je me suis dit que ça allait peut-être embrouiller les gens.
      Mais justement, avec l’adaptation, il y a l’amélioration de l’efficacité de l’insuline. Et du coup avec le temps, le muscle récupère davantage de protéines, ce qui améliore la tolérance à des plus grandes quantités.

      Dans ton cas, c’est très certainement le cas, surtout que le jeune intermittent améliore AUSSI l’efficacité de l’insuline!

    • mais quelque part ça fait sens car il doit y avoir pas mal de tendons dans cette zone

    • Oh j’adore et j’en mange souvent… je préfère le collagène en aliment qu’en poudre… Puis-je vous demander combien de temps vous avez mis pour arriver à une glycémie stable. Je suis en céto depuis oct.2017 et ma glycémie reste haute. 4.8—6.1. J’ai deux lecteurs qui d’ailleurs ont des protocoles différents et les mesures varient énormément: sur l’un mes valeurs sont entre 4.5- 5.6 et sur l’autre entre 5.1-6.7 pour les mêmes jours. J’ai découvert en discutant avec des spécialistes que en laboratoire les tests sont faits sur la base de sang pris dans les veines, tandis que sur ces lecteurs de sang pris dans les capillaires. Si le calibrage des appareils n’est pas bien fait. le Abbot Freestyle precision neo n’est pas très bien calibré. Ils le mettent aussi sur les notices, beaucoup de variabilité dès 5.1. Bon bref.. la glycémie glyquée fait en labo est 4.8 donc suivant les prescriptions médicales je ne suis pas en pre-diabète. Mais quand même ma glycémie le matin est vraiment haute par rapport au nombre d’or de la cétose suivant Stéphanie ie 3.4-4.4mmol/l et du coup je ne m’adapte pas… combien de temps avez-vous mis pour réussir à descendre votre glycémie à des taux normaux bas (d’un point de vue médical il semble que ma glycémie est ok, mais du point de vue céto elle reste trop haute.). Merci. Nina

      • Mais Nina, c’est normal que les normes soient différentes « du point de vue médical », puisque ce sont des normes qui concernent les personnes qui consomment des GLUCIDES. Une personne avec une réponse normale à l’insuline, sans résistance, et qui consomme des glucides tous les jours en quantité correspondant aux diètes standard devrait avoir naturellement une glycémie plus haute que si elle suit un régime cétogène, et c’est bien pour ça que les normes sont différentes.

        Si ta glycémie est encore à ces taux-là, même en considérant la fourchette donnée par ton appareil le plus bas, c’est qu’il y a un souci quelque part, soit de diète pas assez carrée, soit de cortisol, soit d’entrainement, soit de sommeil, soit de fatigue surrénale/dérèglement de thyrroïde, etc, et il faut que tu fasses le tour de ces questions.

        Il n’y a pas de temps standard d’adaptation, mais de ce que j’ai pu observer, il faut 1 ou 2 mois s’il n’y a pas de gros problème métabolique pour réguler les valeurs sanguines, puis il faut beaucoup plus de temps ensuite pour ressentir les bienfaits de l’adaptation au sens plein.

    • Quand j’étais gosse, chez mes grands parents (qui m’ont élevée) on ne roulait pas sur l’or alors on mangeait des trucs dont les gens ne veulent plus aujourd’hui : langue, tripes, plat de côtes, palette (mmmmhhhh : froide avec un peu de moutarde quelques cornichons… rôôô, ça me donne envie, quand il fera moins chaud je vais me faire une belle palette !!!! Oh mais froide, ça doit être bon en ce moment….) et des pieds de porc ! On les achetait panés (hélas..) parce que c’était plus rapide à préparer, j’adorais ça et après on faisait blanchir les os pour jouer aux osselets ;o) ! Je vais chercher des recettes sur internet (ça cuit vraiment 5h?????).

  3. Bonjour Johanne
    Je te suis assidûment depuis environ 3 semaines et j’ai commencé le régime cétogène pour raisons de santé il y a une dizaine de jours (le temps de m’équiper en matériel et compléments alimentaires!!).
    Un grand merci pour toutes les précieuses informations et conseils que tu partages si généreusement via ton blog et ta chaîne Youtube (sur lequel je me suis inscrite exprès pour suivre tes vidéos et y mettre des pouces bleus:) )
    Excuse mon opportunisme…J’aurais une petite question concernant les protéines, qui me taraude depuis quelques jours…
    Est-ce que 15gr de poudre d’un mélange de protéines végétales (pois riz chanvre) mélangée à 50gr d’huile de coco et du lait de coco (de cuisine en brique) te semble trop limite? Je prends ça tous les jours depuis que j’ai commencé, le problème étant que je mange très peu de viande…
    Les mesures après avoir pris cela me laissent penser que cette mixture ne fait pas trop mal à ma glycémie, mais le matin il m’arrive d’être au dessus des 80 (85 ce matin><).
    Sinon niveau adaptation je suis en "phase 2" avec des cétones matinales très élevées (5 environ ce matin) et une glycémie tantôt dans les clous tantôt limite. (J'ai commencé mesurer ma cétonémie quand j'ai senti que les symptômes "Keto Flu" avaient un peu diminué, je me suis dit que j'avais dû passer un cap du coup j'ai lu à nouveau ton super article sur les différentes phases de l'adaptation.)
    J'espère que tu pourras apporter une petite réponse et te souhaite une belle journée.
    Alexandra

  4. Bonjour,
    Est-ce normal que parfois les cétones montent jusqu’à 5 (et les glucides baissent à 40) le matin au réveil alors que la plupart du temps les taux sont entre 1 et 2,5 de cétone ?
    Cela est arrivé deux fois en deux mois. Et c’est accompagné d’une forte fatigue qui passe après le petit déjeuner.

    • Bonjour Marie,
      Cela ne sert à rien de mesurer tes cétones dans la journée: car tes valeurs de production sont confondues avec tes valeurs ALIMENTAIRES et donc ne sont pas représentative de l’efficacité de ton métabolisme.
      Seule la valeur du matin à jeûn est utile, et 5 est trop élevé. Ce n’est pas dangereux et ce n’est pas un problème, mais c’est le signe que tes cétones ne sont pas vraiment utilisées par ton organisme.

      • Ok. Je comprends. Merci pour ces précisions. C’est rassurant. Petit à petit je pense que j’utilise de plus en plus les cétones. Hier j’étais à 3,8 sans fatigue et avec 67 de glycémie. J’étais bien. Cool !!!
        Il m’a semblé que je ne mangeais pas assez de protéine. Alors j’ai rectifié en suivant tes conseils et ça marche !
        Merci Superketo !!!

  5. Bonjour Johanne, fais tu une différence entre protéines animales et végétales ?

    • Oui, je ne compte pas les protéines qui se baladent par-ci par là dans les légumes et autres. Je ne compte que les protéines viande/poisson/oeuf

      • Ok, merci, et si on considère la « non- idéale » consommation d’oléagineux, ferais tu une fiffdiffér entre ces protéines et celles du règne animal ? Il me semble que l’absorption des premières est moins efficace.

        • oui c’est le cas, ce ne sont clairement pas les mêmes: ce ne sont pas des acides aminés essentiels comme ceux protéines animales!

  6. En ce moment pour moi les protéines c’est un peu la quadrature du cercle : je fais 2 repas/jour car je ne mange pas au taf le midi et j’ai pu remarquer quand je faisais 3 repas/jour que j’avais un besoin accru de protéines, en réparation des années passées où j’ai pas mal morflé sur tous les plans… Si je ne dépasse pas les 20g/repas, ça me fait « 40gr in a day » et c’est trop peu… gasp !!! Du côté du sommeil, ça faisait un mois que j’avais renoué avec mes insomnies chroniques (4h par nuit – bon quand même 5h parfois – avec en plus des réveils multiples) mais après 8 jours avec 750mg de GABA le soir en plus de mon 5HTP ça semble aller mieux. Et puis il y a 2 jours j’ai « programmé » en reïki une tourmaline noire, que je mets sous mon oreiller : je viens de me faire 2 nuits bien plus reposantes malgré la chaleur… je me dis que tout est bon à essayer (à moins que ce ne soit l’épuisement du taf + l’atmosphère irrespirable – sur tous les plans !!!- au bureau !!!). Faut vraiment que je m’achète un lecteur de glycémie avant la fin de l’année…Merci Johanne pour ton article et merci à tes abonnés qui commentent ainsi que pour tes réponses, ça aide vraiment à avancer !

    • oui, mais c’est aussi mon probleme en fait, et c’est pour ça que je fais rarement des longues périodes d’IF, parce que je sens rapidement qu’en protéines c’est trop peu. C’set un peu difficile à décrire quand sensation mais c’est un peu comme si je « savais » qu’il manque quelque chose. (mais pareil, je pense que mon ACHARNEMENT à ne me nourrir que de melon et de pain quand j’avais une vingtaine d’année a laissé deux ou trois traces^^).

      (j’ai une tourmaline chez moi – j’ai la passion des pierres mais je ne sais pas m’en servir)(je ne savais pas qu’avec le reiki on pouvait AUSSI combiner la passion des PIERRES! <3 °

      • On peut faire beaucoup de choses avec le reïki et oui, on utilise les cristaux pour amplifier les signaux !!! On apprend à le faire avec le cristal de roche au 2ème degré mais j’ai acheté un livre sur la litho (« Les pierres au quotidien » de Julia Boschiero, un super livre ; sa chaine YT est très bien aussi, on apprend plein de trucs !) et j’y ai lu qu’on pouvait recharger une pierre et amplifier son signal avec entre autres le reïki… Je connaissais la tourmaline noire comme étant une pierre de protection, j’ai lu dans ce livre que les pierres noires favorisent un sommeil réparateur (sans rêves donc vraiment réparateur). Tu sais on peut déjà faire beaucoup de choses sans être initié au reïki, tu peux mettre la pierre dans tes mains, visualiser de l’énergie et y mettre une intention (POSITIVE l’intention, sinon ça te revient décuplé dans la tronche !!!). J’ai déjà fait ça avant le reïki et ça fonctionne….

        • OH je vais essayer, j’en ai pas mal chez moi, que j’avais achetée juste parce que les trouvais belles ou que ma grand-mere m’a offert !

          • Cette vidéo est bien aussi, elle rappelle les fondamentaux (ne pas vouloir nuire, ne pas utiliser la négation…). Enjoy !!!

      • Et pour revenir sur les protéines, j’ai exactement la même sensation que toi, avec une fonte et/ou des musculaires en plus, par périodes. Mais je soupçonne d’être devenue fibromyalgique avec mon burn out (ou pour être plus exacte : le burn out a révélé quelque chose qui était latent car je commençais à avoir des symptômes bien avant… ), sauf que le régime céto a énormément amélioré mes douleurs ( donc pas moyen de me faire diagnostiquer correctement.. et c’est tant mieux !!! !!!). Toutefois il suffit d’un excès de fatigue ou de stress ou d’une période de mauvais sommeil pour que ça se re-manifeste….

      • Pour purifier (nettoyer) la pierre, il y a plusieurs techniques et toutes les pierres ne supportent pas l’eau.. comme expliqué dans la vidéo ci-après, il y a la méthode du sel indirect, c’est celle pour laquelle j’ai opté. Il faut d’abord nettoyer la pierre avant de la recharger… https://www.youtube.com/watch?v=L1b4b1JNlSc

        • ah oui alors moi je croyais qu’il n’y avait que la pleine lune pour nettoyer/recharger! et je n’avais jamais osé le coup du sel mais effectivement avec la technique qu’elle dit, c’est pas mal !

      • La lune ne purifie pas, elle recharge mais seulement certaines pierres. C’est une lumière « froide » apparemment plus adaptée aux pierres de couleur « froide » (violet, rose…) et le soleil serait plus adapté aux pierres de couleur chaude (rouge, jaune…). On trouve pas mal d’infos sur le net là dessus. Mais comme tu pu le voir dans les vidéos, on peut le faire soi même… j’ai entendu un magnétiseur dire « il faut juste se faire confiance et lâcher prise, parce qu’on a tous du magnétisme ». Et n’oublions pas le puissant pouvoir de l’intention. En tout cas je sais pas si c’est ça, mais je me suis transformée en marmotte hier (recouchée le matin et sieste l’après midi malgré une nuit de + de 8h) et malgré tout j’ai dormi comme un loir cette nuit, avec ma tourmaline sous l’oreiller !!!

  7. Salut Johanne
    Il me semble qu’il y a une petite erreur quand tu annonces 9g de protéines et 50 g de lipides pour 100g de poitrine de porc…
    Je trouve dans mes bouquins et sur les sites de nutrition : 17g de protéines et seulement 22g de lipides.
    Du coup ça fait deux fois plus de protéines et deux fois moins de lipides que pour toi ??
    Tu pourrais verifier et me confirmer les chiffres ?
    Merci pour ce super article qui remet bien les points sur les « i » : je mange souvent 3 œufs avec du lard comme repas du soir et ça dépasse bien les 25 g de protéines … un œuf de moins ça devrait le faire 🙂

    • non mais en fait il y a MILLE type de poitrine de porc, avec des taux de protéines et de gras différents, là j’ai volontairement pris un extrême pour mettre en valeur mon idée.
      Mais en général en france, on trouve rarement de la poitrine aussi grasse (ou alors chez le boucher).

  8. Quant au jeûne intermittent et à ses bénéfices:

    As tu déjà essayé de varier le nombre de repas par jour ?
    OMAD (One Meal A Day) ou plus…

    Si oui, as tu pu constater une influence sur le sommeil et la qualité des selles ?

    P.S.:
    1 seul repas par jour décuplerait la phase d’élimination et la production d’hormones

    • Comme j’ai répondu à Marie, pour moi le OMAD peut être merveilleux, je veux dire en THEORIE, mais en pratique il faut voir au cas par cas. Comme chacun n’en est pas au point de ceto-adaptation, ce genre de technique n’est pas possible pour tout le monde (selon moi), car beaucoup de gens le font sans avoir aucun notion de l’évolution de leur glycémie et cétonémie. En vérité, chez beaucoup de gens (et notamment en début d’adaptation), la glycémie redescend au début, puis remonte à gogo, meaning: stress et neoglucogense.
      Personnellement, j’ai prévu de le tester à un moment donné oui, mais je ne le ferai qu’à un moment où j’estimerai mon niveau de stress assez bas pour le faire ET je serai ultra vigilante sur les valeurs de glycémie et cétonémie. D’ailleurs si c’est intéressant je partagerai!

  9. Il est possible que ce soit différent pour chacun. Mais pour moi, je trouve que je préfère ne prendre qu’un repas par jour. Je me sens beaucoup mieux. Mais j’ai l’impression que c’est compliqué pour être en cétose avec ça. J’aimerais bien savoir ce que tu en penses Superketo.
    J’ai bien essayé de faire 3 repas avec minimum 200 g de gras par jour, mais au bout d’un moment ça fait trop. Je ne dors plus la nuit, et j’ai très mal au coeur. Pourtant, en cétose, je me sens bien et j’ai plus la pèche, mais au bout d’un temps mon corps ne supporte plus tout ce gras. Peut-être que j’ai un peu dépassé les 200 g par moment.
    Peut-être que j’ai besoin de jeûner de temps en temps ?
    En ce moment, je mange toujours très peu de glucides et pas mal d’épinards, 20 g de protéines, (ou un peu moins par moment), mais je ne prends plus 200 g de gras. Et j’ai beaucoup diminué la quantité globale de nourriture. Mais je n’ai toujours pas retrouvé une digestion correcte. Je n’ai plus envie de manger !
    Merci pour tes bons conseils.

  10. En fait, ce n’est pas que c’est possible, c’est que c’est SUR. C’est différent pour chaque personne. mais les OMAD tout le monde en fait parce que c’est la mode, tout le monde en fait en disant se sentir mieux, et si c’est le cas c’est très bien, mais CHIFFRES à l’appui, glycémie ET cétonémie. Car chez beaucoup de gens, le OMAD est très bien pendant 2 ou 3 jours etrapidement la glycémie remonte en flèche.
    C’est la même chose que j’ai envie de répondre à Martin: en théorie c’est de la balle, en pratique, il faut voir au cas par cas!

  11. Merci pour ces précisions. J’attends tes tests avec impatience !

  12. Je teste en ce moment le OMAD Keto car c’est ce qui me convient le mieux pour l’instant. Tant au niveau de la satiété que par rapport au sommeil. En effet si je mange vers 18h par exemple, je ne m’endors pas avant 8h du matin (j’ai de très gros problèmes de sommeil)
    D’ailleurs je jeûne naturellement sans le vouloir. Un jour sur 2.tellement je n’ai pas faim. Comme toi Marie.
    Ça m’ennuie juste pour le fait de jeter mes ratatouilles car elle ne se conservent pas étant donné que je n’ai pas de frigo (je vis en fourgon)
    Merci pour ces témoignages ça rend bien service. Merci Marie et merci Johanne!

    • et par curiosité, à quelle heure tu fais ton repas, et combien de calories à peu près ?

      • Entre 19h et 21h et je mange toujours en fonction de la satiété. Je ne m’impose aucune quantité.
        Ça doit osciller de 1000 à 3000 kcal. Il m’arrive de manger 100gr de graisse jusqu’à 300gr quand j’ai fait beaucoup de sport

    • Si tu veux conserver ta ratatouille tu peux la mettre bouillante dans un bocal en essayant de le remplir le plus possible sans en mettre sur les rebords (ou alors tu l’essuie avant de fermer). Moins il y a d’air et mieux ça se conserve. Surtout si tu y mets de l’huile d’olive ! Et un peu de tomate (pour l’acidité) qui permet une meilleure conservation mais c’est pas forcément nécessaire. En fait je conserve tout comme ça. Souvent je le mets au frigo quand même et ça peut conserver des mois. Ma sauce tomate je ne la mets pas au frigo et elle se conserve jusqu’à deux ans impeccable ! Il y a toujours le « clic qui garantie la bonne conservation » comme à la télé !!! Mais en mieux parce que c’est moi qui la fait avec les tomates de mon jardin !
      Je suis une maman de famille nombreuse alors j’ai l’expérience !

      Pour le OMAD moi aussi je le ressens comme une nécessité. C’est ce que je fais depuis pas loin de 30 ans par intermittence en fonction de ce qui s’impose à moi. Soit j’ai très très fain et je mange plus, soit je n’ai vraiment pas faim et j’ai besoin de faire une pause.

      • Merci Marie pour tes bons conseils en ratatouille!
        Petite question :
        Quand tu ne manges qu’une seule fois par jour, c’est généralement à quel moment dans la journée ? Début milieu fin de journée ?

        • Je mange principalement à midi. Si je mange le soir je me réveille au milieu de la nuit sans pouvoir me rendormir.
          Je pense que je dois mettre très longtemps pour digérer. C’est pour ça que je n’ai pas besoin de manger souvent. Et c’est pour ça aussi que je préfère manger à midi plutôt que le soir

      • Je suis comme vous.. les 180 gr de gras ont fini par me rendre malade j’ai du aller chez un médecin.. j’ai réduit je ne mange plus le soir.. je ne me réveille plus en plein nuit avec un cortisol a 200, cétones ne sont plus énormes mais normales et glycémie baisse enfin…je retrouve un rythme qui a été le mien toute ma vie.. faire plutôt un ou deux repas par jour..

  13. Et mon repas de base c’est très souvent ratatouille mâche roquette saint doux boudin noir.hummmmmmm!!!

  14. Bonjour Johanne,

    Pour savoir si on ne consomme pas plus de protéines que ce que notre corps n’est capable d’absorber, est-il suffisant de vérifier si la glycémie reste stable (après le repas et le matin à jeun )? Autrement dit, si elle n’augmente pas c’est que la quantité de protéines est correcte ?
    Par ailleurs, est-ce que c’est seulement à cause du risque de néoglucogenèse qu’il faut faire attention à la quantité de protéines ou bien il y a aussi d’autre facteurs à risque ?

    Merci beaucoup !

    Laura

    • Hello Laura, oui, si ta glycémie ne bouge pas ou peu avant et après le repas, c’est une bonne indication que la quantité de protéines est tout à fait correcte. Dans ce contexte, si tu as l’impression d’avoir faim ou de n’en avoir pas assez par rapport à tes besoins, tu peux tout à fait envisager d’augmenter un peu (tout en mesurant évidemment).
      Il n’y a pas vraiment d’autre facteur, du moins, pas majeur à mon sens.

  15. Bonjour Johanne,

    Pour les protéines, pour savoir si on en consomme pas plus que ce que notre corps est capable d’absorber, est-il suffisant de contrôler la glycémie (après repas et le matin à jeun) ? Autrement dit, si la glycémie reste stable, cela veut dire que la quantité de protéines consommée est correcte ?

    Par ailleurs, faut-il faire attention à la quantité de protéines seulement à cause de la néoglucogenèse où y-t-il d’autres facteurs à risques ?

    Merci beaucoup
    ( peut-être que ce commentaire va apparaître deux fois car mon ordinateur s’est subitement coupé au moment de le laisse donc je ne sais pas si la premier a été envoyé)

    Laura

  16. Coucou superketo
    Un petit article pour ceux/celles qui ne consommes pas de viandes…?❤️ alors il y a le poisson, bien sûr, mais manger du foie de morue, des harengs et des sardines est-il suffisant? (j’evite les gros poissons type thon et saumon également).
    Je suis débutante en matière de régime ceto qui a ete une petite révélation et viens de découvrir ton super blog qui est une seconde révélation !:))
    Cath

    • oui, il faudrait que je le fasse mais je ne sais pas si j’ai beaucoup à dire sur la question, je pense juste que c’est possible si on bourrine sur les matières grasses animales, mais quoi qu’il en soit ce sera toujours un peu plus dur. Mais vraiment pas impossible. Ce qui est quasi impossible, à mon sens, c’est être VEGAN et s’adapter…
      (et merci!!)

  17. j’ai mesuré ma glycémie 2 h après mon repas, ben le lecteur ne veut même pas me donner de taux car c’est trop bas à son goût ^^(j’ai un abott optium neo) ^^
    Du coup je crois que pour les protéines, ben ça le fait 🙂

    sinon ce matin à jeun (après 3 semaines de diète) j’ai 74 mg/dl de glycémie (4,1 mmol/l) et 3,2 en cétonémie. donc limite haute pour les deux, du coup je ne sais pas si je suis céto-adaptée ou pas.

    A ton avis Super Keto ?

    (super site, cela dit en passant)

    • c’est la limite haute mais ça reste très bien. Mais il faut que tu aies ces chiffres de manière régulière pendant plusieurs semaines! et ce sera top!!

      • Bonjour,
        Ce matin, j’étais à 75 de glucide (ou 7,5) et 2,9 en cétone. Pas mal !!!
        J’ai fait un petit jeûne parce que je n’arrivais plus à supporter le gras. J’ai repris avec 100 g par jour, essentiellement de l’huile d’olive. Mais je mange du pâté ou du saucisson à côté (pas plus de 100 g par repas).
        Pour l’instant ça a l’air de fonctionner. Combien de temps ?
        A suivre !
        Je me demandais si le fait d’être écoeurée par le gras n’était pas une des nombreuses étapes de la céto-adaptation ?
        Ou bien est-ce qu’il y a des organismes plus sensibles que d’autres ?
        Il me semble que le fait de manger moins de gras me fait craquer plus vite lorsque j’ai l’occasion de manger des fruits par exemple. Et en plus, j’ai du mal à m’arrêter quand j’ai commencé !
        Alors que quand je mange plus de gras je n’ai plus faim très rapidement, et je n’ai plus du tout envie de manger ce qui contient du sucre.
        Qu’est-ce que tu en penses ?
        Merci pour ton aide.
        Marie

  18. Hello. Comment faire si tu souhaites privilégier une alimentation végétarienne ? Est-ce possible de suivre ce régime sans manger de viande?
    Merciii

    • vegetarien est possible (vegan non), mais il faudra mettre le paquet sur les graisses animales du coup…

  19. Pingback: Prise et perte musculaire en régime cétogène – SUPER KETO

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :