SUPER KETO Chargement en cours...
SUPER KETO

Pourquoi consommer du curcuma en régime cétogène ?

Alors sauf si vous n’êtes pas sorti de chez vous depuis plus de 10 ans et que vous n’avez pas le net à la maison, vous avez forcément déjà entendu parler du CURCUMA et de ses petits miracles sur la santé!

Figurez-vous que je n’ai jamais vraiment consommé de curcuma, malgré tout le bien que j’en avais entendu dire, jusqu’à ce que Jimmy (une personne a très haute valeur ajoutée en intelligence, et fondateur du site www.espace-musculation.com) ne m’explique qu’il en mettait à gogo dans tout ce qu’il mange. Et c’est là que je me suis dit non, il FAUT que je creuse un peu le sujet.

Alors creusons.

 

LE CURCUMA

curcuma-therapeutique-guerir

Bon alors le curcuma c’est une racine a l’aspect peu engageant: je ne sais pas vous, mais moi je trouve que ça ressemble à un gros vers de terre, mais orange à l’intérieur. Et ce qui nous intéresse dans le curcuma, c’est son agent actif, la curcumine.

La curcumine est un puissant antioxydant, un polyphénol, mais aussi un dépuratif, et un anti-inflammatoire. En fait, il est connu et utilisé depuis FORT longtemps.

Honnêtement, à peu près tout le monde pourrait tirer profit de sa consommation, mais en régime cétogène, on va vraiment décupler du coup certains bienfaits métaboliques, et c’est pour ça que c’est encore plus intéressant!

 

LES BIENFAITS DU CURCUMA EN REGIME CETOGENE

Alors, je ne vais pas parler de TOUS les bienfaits du curcuma, mais insister sur ceux qui me semblent pertinents d’aborder en régime cétogène.

 

LA SENSIBILITÉ A L’INSULINE

Alors oui, ça revient ENCORE sur le tapis cette sensibilité à l’insuline (mais très honnêtement c’est la BASE): et la curcumine améliore la sensibilité à l’insuline.

Une glycémie déréglée et de la résistance à l’insuline, c’est le combo parfait pour générer une inflammation massive dans l’organisme (et rappelez-vous, on ne veut surtout PAS d’inflammation, parce que l’inflammation chronique affaiblit et détériore tout notre corps). Et c’est vrai que l’avantage numéro 1 du régime cétogène, c’est à l’inverse de stabiliser la glycémie et de diminuer la résistance à l’insuline.

Et bien la curcumine a apparemment les mêmes effets: sur la glycémie, et sur l’insuline! En fait ce qui se passe, c’est que la curcumine va améliorer l’efficacité des récepteurs d’insuline, d’où, une meilleure sensibilité, une moindre production, et in fine une glycémie plus basse.

 

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE

En plus de ça, on a observé chez les diabétiques que la curcumine activait certains processus du foie, améliorant du coup la glycémie et le taux de triglycérides. Et ça marche en deux façons:

  • la première, c’est qu’elle active indirectement certains gènes qui contrôlent la façon dont nos cellules récupèrent le sucre et l’utilisent (je fais un RACCOURCI car c’est un peu long à tout détailler)
  • et la seconde, c’est qu’elle stimule l’activité enzymatique associée au stockage du sucre sous forme de glycogène. En clair: on améliore notre capacité à stocker le sucre sous forme de glycogène, plutôt qu’à le laisser s’accumuler dans le sang. Ce qui est une fort bonne chose.

Et vous voyez que ce n’est pas négligeable, puisque la majeure partie d’entre nous avons un peu de mal justement à réguler et faire baisser cette glycémie! Donc imaginez si on combine l’effet du régime cétogène ET l’action de la curcumine, on peut potentiellement avoir des effets impressionnants sur le métabolisme, et surtout pas mal gagner en flexibilité métabolique!

 

ACTION ANTI-INFLAMMATOIRE

Enfin, ce pour quoi le curcuma est célèbre, c’est pour ses propriétés anti-inflammatoires. On parle souvent d’inflammation sur ce blog, et très clairement, même en régime cétogène, personne n’est à l’abri d’inflammation chronique dans le corps et notamment dans les intestins! C’est souvent le plus gros problème!

Evidemment, le fait que le curcuma aide à réguler la glycémie est une première explication évidente de la diminution de l’inflammation, mais il n’y a pas que ça!

On a découvert que le curcuma diminuait les enzymes inflammatoires COX et LOX (cyclo-oxygénase et lysyl oxydase); [J’ouvre une petite parenthèse: la plupart des anti-inflammatoires non-stéroïdiens visent aussi à diminuer ces enzymes inflammatoires sauf qu’ils ont des effets très indésirables (pour le dire gentiment) que n’a pas la curcumine.]

En plus, certains composants de la curcumine augmentent la production naturelle d’antioxydants de notre corps, et entre autre la production de glutathion (il faut absolument que je vous en parle: c’est une molécule qui possède une des plus grosses activités antioxydantes ET qui recharge l’activités des autres antioxydants!), superoxide dismutase  et catalase.

Du coup, cette amélioration de l’activité antioxydante va forcément avoir un impact fort sur la façon dont le corps se défend contre les maladies, et spécifiquement, les maladies auto-immunes (qui sont au premier chef concernées par l’inflammation).

 

COMMENT CONSOMMER DU CURCUMA ?

Vous allez me dire: ok ok tout cela est bien super mais moi je n’adore pas le curcuma, et je ne souhaite pas que TOUTE MON ALIMENTATION (déjà pas bien variée) ne prenne un goût uniforme de plat indien.

On est bien d’accord.

Mais de toute façon il y a un problème, c’est que naturellement la curcumine n’est pas très bien absorbée par l’organisme, parce que ses molécules sont trop grosses pour l’intestin, et du coup, elles sont rejetées et l’on n’en profite guère. (C’est le concept de biodisponibilité)

La parade donc, c’est de consommer le curcuma avec du poivre, qui en facilite l’absorption.

Alors c’est valable en alimentaire: si vous consommez du curcuma, consommez du POIVRE avec. Et au passage, n’achetez pas n’importe quoi: le curcuma de grande surface est souvent irradié (pour détruire les germes et les bactéries), du coup, la curcumine qu’il contient n’a plus qu’une très très faible activité. En gros, ça ne servira plus à rien. Choisissez un curcuma bio, ça ne coûte pas très cher quoi qu’il arrive!

Et c’est valable AUSSI pour les compléments alimentaires: si vous l’achetez en complément alimentaire, vérifiez qu’il s’agisse SOIT d’une forme biodisponible, SOIT d’un complément qui l’associe au poivre. Comme cette forme-ci par exemple: Curcumaxx C+ Bio 500ml Curcumaxx Extra Fort Bio

Celui-ci est certes cher, mais riche en curcuminoïdes, et il contient du poivre pour l’absorption. Je le connais bien car on le vend au magasin, c’est l’un des meilleurs je pense, et c’est toujours celui que je conseille. Sinon il existe des formes plus classiques, en comprimés, toujours avec du poivre.

Quoi qu’il en soit, une forme riche en curcuminoïdes disponibles pour l’organisme n’est jamais donnée, donc si vous trouvez un complément alimentaire vraiment pas cher, soyez un peu méfiant il y a sûrement un MAIS…


POUR CONCLURE

Le curcuma et surtout la curcumine ont des effets fabuleux sur l’organisme, et surtout combinés à un régime cétogène. La curcumine améliore la sensibilité à l’insuline, participe à réguler la glycémie, et possède une très forte activité antioxydante!

Le seul inconvénient, c’est que vous ne pouvez pas vraiment consommer le curcuma tel quel si vous souhaitez vraiment profiter de ses bienfaits: il faut soit le consommer avec du poivre (mais tant que vous y êtes à mettre des épices, autant y aller à fond avec le poivre!), soit le prendre en complément alimentaire, sous une forme biodisponible!

Voilà, vous savez tout!

Hasta luego les amis!

<3

23 commentaires sur le post “Pourquoi consommer du curcuma en régime cétogène ?

  1. Laurent le a dit:

    Ici un lien sur un produit de Nutrixeal: https://www.nutrixeal.fr/curcumactif-2-curcumine-biocurcumax-suractivee-500-mg-gel-c2x7650490
    C’est une formule sans poivre si j’ai bien compris.

  2. Très intéressant, j’ignorais qu’il fallait le consommer avec du poivre ! Merci !

  3. thvalsin le a dit:

    Il faut mélanger avec de l’huile c’est encore mieux. On fait une pâte de curcuma: curcuma+poivre+huile de coco qu’on peut mettre dans de la boisson chaude ou en guise d’épice. Avant je faisais du lait d’or avec du lait d’amande mais comme j’ai arrêté ce dernier, je le mets de temps en temps dans le rooibos. Par contre, j’en mets dans toutes mes sauces, enfin presque.

    • Je fais pareil avec du curcuma frais.. j’en fait pousser dans des pots chez moi, les feuilles aussi sont très parfumées alors dans une tisane: curcuma, huile de coco et poivre et du clou de girofle. C’est super bon.

  4. Bonjour,
    Merci Johanne pour tous ce nouvel article clair et instructif!
    Attention cependant pour le poivre, il est très souvent conseillé de l’associer pour créer une inflammation de l’intestin et donc permettre une meilleure absorption du curcuma..
    Ce n’est pas forcément la meilleure idée quand on cherche à réduire l’hyperperméabilité intestinale

    • ben, je n’ai lu nulle part que c’était pour crééer une inflammation, surtout que, créer une inflammation avec un produit dont on cherche les vertus anti-inflammatoire, ça me semble absurde

      • Exactement
        Voici un des article sur le sujet : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/12046863/
        Le poivre n’est pas bien toléré par tout le monde donc c’est selon la tolérance de chacun, en fonction de l’état des intestins semble t-il
        Mais il est également recommandé de l’associer à (du gingembre ainsi qu’à) des lipides (huile de coco!) pour optimiser l’absorption, donc là on peut y aller ! 🙂

    • Laurent le a dit:

      Humm, le poivre n’est pas recommandé pour la perméabilité intestinale. Ci-joint un lien avec des informations un peu à rebrousse poil ( désolé ): http://www.nourriture-sante.com/muqueuse-intestinale-curcuma-poivre-noir/

      • Je n’avais pas la même source mais je crois qu’on dit la même chose 🙂

      • non mais moi je veux bien si vous voulez, mais alors dans ce cas là j’ai deux questions (des vraies questions, pas oratoires):

        1) si c’est le cas, ça veut dire que toute personne ayant de l’hyperporosité intestinale peut prendre du curcuma tel quel et l’absorber du coup? (en l’occurrence, j’en doute)
        (Moi ce qu’on m’avait dit en formation, quand j’avais soulevé le problème, c’est qu’il y a une différence entre l’inflammation ponctuelle et dosée, qui est un phénomène normal et même utile dans notre organisme, et qui permet ce genre de réaction, et l’inflammation chronique due à une mauvaise alimentation, à une surproduction d’insuline, à une glycémie en dents de scie, etc, etc. Et que l’action du poivre noir était quand même vraiment minime comparée à celle des véritables produits à problèmes, qui eux créent des trous dans l’intestin (je suis retournée voir dans mes fiches de formation, mais je n’ai pas trouvé de mention précise sur les dosages).

        2) et du coup que faire ? parce que je veux bien qu’on me vende une forme « biodisponible », mais dans ce cas, il faut m’expliquer par quel mécanisme elle fonctionne!

  5. Je viens justement d’en acheter à la Vie Claire mais il n’avait pas celui ci, du coup, j’ai pris celui de chez Nutrivie mais la compo semble être ok.
    D’ailleurs je voulais te demander des informations sur le régime cétogène et la gestion des douleurs inflammatoires et neuropathies . Est-ce que tu aurais des bouquins ( en français, mon anglais est très moyen), des infos , des conseils ? Ton blog est très intéressant. Merci.

  6. Jocelyne le a dit:

    Il faut surtout consommer le curcuma avec du gras, mais bon en Keto ce n’est pas le problème…on en prend; J’ai de gros problèmes d’articulations, et c’est très bien pour ça le curcuma

  7. Carole Bruyant le a dit:

    j’ai déjà fait des petites cures de « lait d’or », le soir j’aimais bien me prendre une ‘tite potion en diluant ma pâte poivre + curcuma (et je mettais de la cannelle..), dans de l’eau et non dans du lait, avec une bonne dose d’huile de coco. En fait j’aime bien le goût…(cf. la recette sur : http://www.lepalaissavant.fr/lait-dor-le-rituel-du-soleil/). Yogi tea a sorti une nouvelle infusion, j’en ai acheté la semaine dernière mais je n’ai pas encore attaqué la boîte : https://www.yogitea.com/fr/product/chai-curcuma/.

  8. Carole Bruyant le a dit:

    Bon finalement, j’ai commandé, via ton lien, le produit que tu nous conseilles. J’avais déjà testé 2 produits en gélules il y a bien longtemps, le 1er était super et m’avait fait du bien (c’était une bonne marque avec de bonnes références, bien dosé, etc.) et le 2ème était un truc plus base de gamme qui ne m’avait fait aucun effet (de mémoire il n’y avait même pas de poivre…). Je préfère donc mettre un peu plus cher mais être plus sure du produit… Merci pour tes conseils ! Ah et j’ai aussi acheté du Mg transcutané, je vais tester cette semaine ;o) !

    • Cool c’est top! Moi aussi je l’ai acheté mais je n’ai pas encore commencé à la cure!

      Et pour le magnesium je ne sais plus trop si je l’ai dit mais comme on me l’a beaucoup demandé je le redis: ça pique pas mal à l’application, c’est normal, et c’est même bon signe parce que c’est ce qui atteste du bon dosage en magnesium!
      <3

      • Carole Bruyant le a dit:

        Pour le Mg oui tu l’avais dit dans une réponse à un commentaire mais c’est bien de le rappeler ! Je vais commencer sur une petite surface, surtout qu’en ce moment avec le froid (sans compter l’eau de mon agglomération qui est hyper calcaire…), j’ai la peau qui s’échauffe facilement….

  9. Personnellement je le consomme en jus. Ça peut être une piste intéressante 😉

Laisser un commentaire