Hydroxy-citrate & acide alpha-lipoïque

JE VOUS CONCÈDE, que c’est un titre qui pique un peu pour cette étouffante première journée de soldes, où tout le monde se sent presque en vacances, rêve de plage et de mojitos d’eau pétillante avec du vinaigre de coco…

MAIS vous verrez, quand vous vous ennuierez à MOURIR à la cafétéria pendant que machine vous raconte sa dernière réunion weight watcher et compte les calories de son Taillefine allégé goût cerise-glyphosate, et bien vous REGRETTEREZ les articles compliqués sur le fonctionnement mitochondrial (si!).


POURQUOI PRENDRE L’HYDROXY-CITRATE COMBINE & L’ACIDE ALPHA LIPOIQUE ?

Je l’avoue, c’est au moment où j’ai commandé le produit dans la boutique  que j’ai compris qu’il était plus connoté « lutte contre le cancer » qu’autre chose (vraiment, le vendeur était BEAUCOUP plus gentil que la normale). Ce duo fait – entre autre – parti des propositions du Dr Laurent Schwartz. (Certains d’entre vous en savent beaucoup plus long que moi de ce côté: je m’adresse à vous, si vous voulez intervenir ou témoigner sur le sujet en commentaire, n’hésitez pas.) 

MAIS si on décompose un peu le produit, on découvre qu’en fait il peut être intéressant pour n’importe qui, et à plus forte raison en contexte cétogène (et encore plus pour quelqu’un qui souhaiterait se délester d’un peu de gras). 

Soyons clair, une écrasante majorité de gens entament un régime cétogène pour perdre du poids, puis, découvrent que ça va être un peu plus compliqué que prévu, parce qu’il va falloir faire baisser la glycémie, puis, s’adapter, puis utiliser les cétones, et les blablabhabituels qu’on trouve sur mon blog. En clair, on découvre qu’au cœur de l’adaptation, il y a l’enjeu de la PRODUCTION D’ÉNERGIE, enjeu lié à l’efficacité des mitochondries, à la flexibilité métabolique… et que tout cela est parfois compliqué !

Dans cette optique, en quoi l’hydroxy-citrate combiné à l’acide alpha lipoïque – judicieusement pointé par Carole – (et encore une fois merci!) pourrait-il aider?

 

ACIDE ALPHA LIPOIQUE

Je vais commencer par l’acide alpha-lipoïque parce que c’est peut-être le plus connu. Il y a pas mal d’excitation ces dernières années autour de ce produit, notamment par rapport au cancer, au diabète, MAIS PAS QUE.

L’acide alpha-lipoique (ALA), c’est un super anti-oxydant et anti-inflammatoire. On le trouve naturellement dans le corps, à l’intérieur de la mitochondrie, et bien sûr, il est dans le business de la production d’énergie. (D’où l’enjeu aussi en régime cétogène!). Un peu comme le coenzyme Q10 (CoQ10) et la L-Carnitine, l’ALA booste la capacité du corps à transformer l’aliment en ENERGIE.

L’ALA est à la fois lipo-soluble et hydrosoluble, du coup, il peut agir comme anti-inflammatoire à peu près partout dans le corps. En l’occurrence, il aide la cellule à réguler le taux de sucre, et donc, il facilite l’adaptation.
L’ALA améliore à la fois la sensibilité à l’insuline ET la glycémie. 

Autre chose: on a déjà mille fois discuté ici mais l’inflammation engendre une surproduction de radicaux libres. Et plus les radicaux libres s’accumulent, plus ils attaquent et déglinguent les protéines alentours (le collagène, l’elastine par exemple). Donc l’ALA, en bon anti-oxydant, lutte contre cet effet dévastateur des radicaux libres sur les protéines, dont le collagène. (vous voyez où je veux en venir pour tout ce qui est peau, paroi intestinale, cartilage, etc.)

On trouve aussi chez Maria Emerich une bonne explication sur le fait que l’ALA est le seul antioxydant qui peut augmenter les taux de glutathion, un des plus importants antioxydants pour la santé et la jeunesse des organes.

Donc si je résume, l’ALA est super anti-oxydant , et lutte contre l’inflammation dans tout le corps. En plus, il régule la glycémie et améliore la sensibilité à l’insuline. On peut facilement monter jusqu’à 600 mg d’ALA par jour, surtout en début de diète cétogène, pou faciliter l’adaptation.

 

L’HYDROXY-CITRATE

Celui-là, vous en avez peut-être entendu parler mais dans un autre contexte, parce que l’acide hydroxycitrique, c’est l’agent actif du Garcinia Cambodgia, une plante qu’on utilise pour… MAIGRIR.

A priori dans les tests sur les animaux (qui bien sûr sont tous volontaires), l’Acide Hydroxy-Citrique (AHC) empêche partiellement les cellules de stocker des graisses à partir des sucres (en inhibant l’action de l’enzyme citrate lyase ATP). Alors bien sûr, les résultats des tests sur les animaux ne sont directement applicables sur les humains pour tout un tas de raisons évidentes, néanmoins, certains mécanismes sont semblables, et NOTAMMENT, l’action de cet enzyme de stockage.

Bon, comme pour tout, on trouve des résultats divergents, et je dois vous dire que je me suis payé une bonne tranche de rigolade sur ce sujet, en lisant ce qu’écrit Jean-Daniel Metzger sur son blog (vous allez voir c’est bien virulent, et vous ne m’accuserez plus après ça d’y aller trop fort)(ce type est génial):

« Evidemment, quand il s’agit de recourir à des remèdes naturels les « agents » payés par Big Pharma (…) sont toujours là pour controverser, ils vont même jusqu’à contester les résultats évident des régimes cétoniques dans le cas de l’épilepsie lorsqu’elle est résistante aux traitements classiques et ces enfoirés vont jusqu’à commettre l’imbécilité consistant à déplorer l’absence d’expérimentation en double aveugle. Comme si c’était possible dans le cas du test d’un régime. Un médicament enrobé ou un placebo on peut ne pas faire la différence mais un régime !

J’ouvre une parenthèse pour dire que je ne CONTREFOUS personnellement des expérimentations en double aveugle car lorsque l’action d’une substance est évidente on n’a nul besoin de la confronter à celle d’un placebo. C’est critiquable et même criminel dans certains cas ! Si la « Science » c’est ce genre de pratiques qui ne visent qu’à compliquer le parcours du combattant, et bien la « Science » en question je lui pisse au cul !

Bref, la citrate lyase existe et je suppose que Laurent Schwartz n’est pas assez con pour avoir pris en compte une enzyme qui serait « mythique » chez l’homme… »

(Je crois que tout est dit, je m’arrêterais donc là…)

 

MON EXPÉRIMENTATION AVEC CE PRODUIT

Donc moi, j’ai acheté, par facilité, la version Vitall+ qui combine en un seul produit l’hydroxy-citrate ET l’acide alpha-lipoïque, et que j’ai commandé du coup dans un magasin qui propose la marque.

hydroxycitrate-avec-acide-alpha-lipoique-60-gelules-vitall_13515-1

Le contexte:

Pour l’instant, j’en suis à juste 3 semaines de cure et je n’en ai pris qu’UN par jour (j’avais mal lu, en fait sur la boîte ils conseillent 2-3 par jour!). Donc depuis que je m’en suis aperçue j’ai augmenté le dosage.

Alors évidemment comme toujours, je vais prendre des précautions et commencer par dire qu’une expérience sur UNE personne, dans un contexte toujours mouvant d’un jour à l’autre, est difficilement preuve de quoi que ce soit. En plus, comme je l’ai expliqué dans ma dernière vidéo, je suis, depuis mon retour de vacances, INFINIMENT moins stressée qu’avant, du coup, cette grosse diminution du cortisol pourrait bien être aussi un facteur déterminant.

Les résultats:

MAIS, je suis obligée de noter quand même que:

  1. ma glycémie n’a JAMAIS été aussi basse qu’en ce moment (je suis régulièrement à 3,4 mmol/l, alors que mon rythme de croisière a toujours plutôt été 4,1 mmol/). (encore une fois, le cortisol peut vraiment jouer là-dedans)
  2. j’ai de l’énergie à gogo en dépit d’une très forte charge de travail autant à la vie claire qu’à côté. (et d’un sommeil fort discutable)
  3. j’ai sensiblement séché autour de la ceinture abdominale
  4. à la salle: j’ai augmenté toutes mes charges sans vraiment y prêter attention…

 

Donc, de deux choses l’une:

1) SOIT mes 10 jours de vacances ont vraiment été miraculeux et la diminution du cortisol est un levier inimaginable (et dans ce cas j’arrête les articles sur les compléments alimentaires et je rebaptise ce blog « CONGÉS PAYÉS, FITNESS et SUPER POUVOIRS »)

2) SOIT il y a un peu trop de coïncidences en même temps, et le bon Docteur Schwartz aurait peut-être mis le doigt sur quelque chose…

A l’instar de Jean-Daniel Metzger, je penche pour la seconde proposition et allez juste pour le plaisir, je vais remettre sa phrase magique:

Bref, la citrate lyase existe et je suppose que Laurent Schwartz n’est pas assez con pour avoir pris en compte une enzyme qui serait « mythique » chez l’homme… »

Voilà voilà. Alors moi autant vous dire qu’après avoir fini ma boîte, je vais continuer la cure de ce produit, mais pas forcément sous la forme vitall+. Je pense que je vais chercher une source d’ALA de bonne qualité et pareil pour l’hydroxy-citrate, comme ça je pourrai mieux maîtriser les dosages.

Pour l’ALA, il y a de fortes chances que j’aille m’approvisionner chez Solgar si je ne trouve pas mieux! L’acide alpha-lipoïque 200MG 50 CAP.

Hydroxy-citrate: je n’ai pas trouvé le solgar sur amazon, mais je sais qu’il existe (sous le doux nom de SLIMAX, sous-titré hydroxy-citrate)(je l’ai vu sur i-herb et je pense le prendre là)! Et sinon je me rabattrai sur une marque plus facile d’accès: GARCINIA CAMBOGIA NUTRIMEA – AHC

Enfin pour des raisons pratiques (ou financières) on peut aussi conserver la formule Vitall+ qui est quand même pas mal, même si un peu faible en dosage d’ALA je trouve.

Sinon merci infiniment Carole pour la belle découverte! J’avais lu beaucoup de choses sur l’ALA mais je ne sais pas, n’étant pas gogo compléments alimentaires je n’avais pas fait la démarche d’expérimenter! ❤ ❤ ❤

Je vous redonne quand même le lien du fameux article de Jean-Daniel Metzger sur le cancer et nouveaux traitements: http://silicium.blogspirit.com/archive/2013/09/18/cancer-2978313.html

10 commentaires sur “Hydroxy-citrate & acide alpha-lipoïque

  1. Super article !
    Si je peux me permettre, tu devrais essayer l’ALA et le garcinia de chez sofibio.
    Des produits bio compatibles, de qualité.
    Mon médecin me les a prescrit en même temps que le régime pour la phase de ceto adaptation .

    J'aime

  2. Très intéressant !
    J’avoue que pour l’instant, même en étant confronté au cancer et en ayant lu le livre du Dr Schwartz, je n’ai pas encore essayé ces molécules.
    Je peine néanmoins à comprendre exactement les mécanismes biochimiques qui les rendraient efficaces chez un sujet sain (toi en l’occurrence). Pour Schwartz, ces molécules sont là pour « réparer » les mitochondries dysfonctionnelles des cellules cancéreuses, donc je ne vois pas bien leurs plus-values sur des cellules saines.
    Pour info, suite à ton article sur la cétonémie, j’ai décider de mettre un bon coup de boost pour passer en phase 3 (moins de 15g de glucides bruts par jour ; aucun écart). Ma glycémie a baissé de 10 points. On verra si ça suffit.
    Merci en tout cas.

    J'aime

    • Mais pour répondre à la première partie de ton commentaire, il y a aussi un possibilité – à laquelle je ne pensais pas en écrivant l’article – pour que en ce moment, le stress étant plus pas, je sois entrée dans une adaptation assez deep, ce qui expliquerait aussi l’énergie, à la salle et autre, et les autres à côté. (Même si je reste convaincue que ma glycémie n’est pas si basse au naturel sans complément).

      J'aime

      • J’ai pris le temps de regarder les processus biochimiques de ces deux molécules… et c’est pas simple, surtout pour l’ALA, qui joue de multiples rôles.

        Un des rôles de l’ALA est de stimuler la décarboxylation oxydative de pyruvale en Acétyl-CoA. Le pyruvate étant issu de la glycolyse, il est logique que l’ALA facilite la baisse de la glycémie. Le pyruvate est « consommé » et ne tend pas à repartir dans la voie de la néoglucogénèse.
        Néanmoins, on se retrouve à accentuer la production d’Acétyl-CoA par consommation de glucose. Je m’interroge fortement sur les conséquences que cela peut avoir sur la production d’Acétyl-CoA par beta-oxydation des acides gras. Si la mitochondrie pioche plus dans la glycolyse, elle doit sans doute piocher moins dans la beta-oxydation…
        Et si tu stimules la décarboxylation oxydative de pyruvale en Acétyl-CoA, je pense que tu inhibes la carboxylation en oxaloacétate (réactions concurrentes pour un même substrat). Donc que vont faire tes mitochondries de tout cet Acétyl-CoA si elles n’ont pas assez d’oxaloacétate pour le faire rentrer dans le cycle de Krebs ? Je crains que ça ne contribue davantage à inhiber la beta-oxydation des acides gras.

        L’AHC m’interroge aussi. L’enzyme qu’il inhibe (ATP citrate lyase) est là pour réguler des excès de citrate, issu d’excès de oxaloacétate et en Acétyl-CoA, généralement après un repas riche en glucides (ce qui ne doit pas t’arriver souvent ^^).
        Je me demande même si cela ne peut pas partiellement inhiber la production de corps cétoniques. A priori non, puisque l’ATP citrate lyase est dans le cytoplasme et que la production de corps cétoniques se fait dans la mitochondrie. Mais je ne sais pas si l’Acétyl-CoA du cytoplasme peut passer dans la mitochondrie…

        Bref, je ne prétends pas être un spécialiste du sujet. Peut-être ai-je tout faux. Mais je me méfie de ces molécules qui entravent des processus de régulation naturelle du corps. Je veux, pour le moins, comprendre comment ça marche.

        En tout cas je te remercie d’ouvrir la voie et de tester à ma place. Il faut bien des précurseurs ^^. Ton témoignage est donc très intéressant.

        PS : Si cela t’intéresse, je te ferais une vidéo, parce que je me rends compte que par écrit, c’est imbitable.

        Aimé par 1 personne

      • hello Joris, j’avoue, il m’a fallu relire plusieurs fois quand même avant d’y voir un peu plus clair. Je crois que je comprends ton raisonnement.
        Pour info, j’ai testé ma cétonémie pendant cette période, elle était plutôt bonne, j’ai oscillé entre 2,1 et 2,8mmol/l, avec quand même une fois un pic à 3,1. Au niveau de l’énergie j’étais bien au top (mais bon, encore une fois, plusieurs choses peuvent avoir joué aussi) ET il ne faut pas oublier que j’ai pris un dosage faible. Je ne sais pas si ça peut aider la réflexion.
        Effectivement je me suis aussi fait la réflexion qu’a priori, ne consommant que très peu de glucides, l’AHC n’allait pas me servir à grand chose. Mais finalement on en consomme quand même, et peut-être que, pour les personnes qui sont un peu résistants à l’insuline, et donc la glycémie reste plus longtemps élevée, même avec une quantité de glucides très petite, ça aide?

        je ne sais pas…

        je me rends compte que ce test est quand même moustache dans le sens où, comme ça sans outil de mesure, on ne peut juste rien analyse, ni même savoir si c’est ça qui a joué ou non! how frustrating!!

        J'aime

  3. Merci pour ton blog que je découvre depuis hier seulement. Je m’intéresse tout juste au régime céto dans le cadre d’une étude sur le candida albican – (école de naturopathie).
    J’ai une question et je me demande si tu peux m’aider : j’ai lu que le régime céto pouvait provoquer des lithiases rénales, je me demande de quelle manière ce serait possible, je n’ai rien trouvé à ce sujet sur ton blog.
    Je te remercie par avance si tu peux m’aider à trouver des réponses.
    Sandra

    J'aime

    • non, je pense que c’est surtout une mauvaise application du régime cétogène qui peut provoquer ça. La plupart des études sur le régime cétogène sont faites sur des temps trop courts (moyenne 2 semaines), où du coup les sujets ne sont ni en cétose, ni céto-adapté, ni même n’ont de vrai macro cétogènes (souvent les études sont faites avec des bases 50g de glucides, ce qui est une aberration. Et donc forcément dans ces contextes, il y a des problèmes car une mauvaise application du régime cétogène, pour le coup ça peut être dangereux, là je suis d’accord.

      J'aime

  4. Ah bah je suis contente de t’avoir apporté quelque chose, moi qui puise tellement d’infos dans tes articles ! Merci pour toutes ces infos bien condensées, ça me donne envie de creuser encore plus le sujet (ah la la j’ai teeeelllllement de trucs à lire !!!). J’adore la phrase sur le Dr Schwartz, c’est un toubib pour qui j’ai beaucoup d’admiration, il a peu de moyens, on lui met des bâtons dans les roues et malgré tout ça il se bat à fond pour ses malades et d’après les témoignages, il se rend extrêmement disponible et accessible. J’imagine que le stress et le manque de sommeil doivent être son quotidien, encore un qui met sa santé en jeu pour le bien d’autrui….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :