SUPER KETO Chargement en cours...
SUPER KETO

Hypothyroïdie en régime cétogène – comment s’y prendre ?

Pour toutes les Magda de ce monde (si vous ne comprenez pas pourquoi je vous appelle les Magda, il faut aller lire la première partie ici), sachez que NON, vous n’êtes pas obligée de recommencer à manger des glucides, et que OUI vous pouvez faire une diète cétogène, et OUI vous pouvez vous libérer du levotyrox, et OUI vous pouvez retrouver un métabolisme normal. A condition d’y mettre les moyens ! 

Rappelons encore une fois que la suite de cet article ne constitue en rien un avis médical. Je ne suis ni médecin, ni endocrinologue, ni rien du tout. Ne prenez jamais pour argent comptant ce qu’on peut vous dire: faites vos propres recherches, validez ou invalidez. De mon côté, je fais de mon mieux pour vous donner les conseils que j’estime les meilleurs. Néanmoins, je ne suis ni omnisciente, ni infaillible.

Ceci étant dit: que faire ? C’est-à-dire, si vous étiez en coaching avec moi, comment je vous conseillerais de procéder ?

RALENTIR

Le problème de l’hypothyroïdie est un problème de vitesse et de pression. Comme Magda ne s’arrête pas et ne s’écoute pas, c’est son corps qui prend le volant et qui décide de la faire ralentir. A ce moment là, elle n’a plus le choix…

Accepter de ralentir, c’est accepter de changer d’état d’esprit, de changer d’attitude envers vous-même et la façon dont vous organisez votre vie.

C’est s’écouter, être indulgent envers soi-même, arrêter de toujours trop s’en demander. A Accepter que ne rien faire, ne pas être productif, c’est ESSENTIEL.
Ne rien faire, c’est le silence et l’espace nécessaire à la productivité, c’est la digestion, la maturation indispensable pour l’action et la création.

Ralentir, c’est arrêter de se forcer. Par exemple, arrêter de se forcer à faire du HIIT à 20h en rentrant du travail alors qu’on est épuisé. Arrêter avec les « il faut », « je dois », etc. Votre corps n’est pas idiot: il détient une intelligence intrinsèque. Il comprend (mieux que vous) que quand on est CLAQUÉ AU SOL DE FATIGUE, il est aberrant d’aller dépenser de une énergie déjà rare pour faire des entrainements intenses.

Et c’est accepter que la réparation (de la glande, du système endocrien, du métabolisme) prend du temps. Et qu’on ne peut pas tout demander à notre corps en même temps: se réparer, avoir de l’énergie, perdre du poids, etc. Il y a un temps pour tout: le temps de la réparation est celui du ralentissement.

ÉVITER LES RESTRICTIONS

L’hypothyroïdie vous place devant le constat d’une crise énergétique. Rappelez-vous, depuis le signal de l’hypothalamus, on redescend jusqu’au mitochondries qui ont du mal à produire de l’énergie. Dans ce contexte, il est absolument impensable d’éviter toute restriction:

  • pas de diète hypocalorique
  • pas de jeûne intermittent – surtout pas de jeûne intermittent (on vous voit les magda, on vous voit)
  • mangez plusieurs petits repas dans la journée
  • et SURTOUT en cas de diète cétogène, gardez des matières grasses élevée jusqu’à ce que vos taux se stabilisent et que l’énergie revienne. ça peut prendre du temps, mais soyez patient car c’est indispensable pour relancer le métabolisme.

STRESS ET SOMMEIL

Vous vous en doutez, le corollaire de ce positionnement, c’est une attention toute particulière au contexte qui rend  la réparation possible. Il est absolument vital de travailler sur votre qualité de sommeil et sur la diminution du stress.

QUALITÉ DU SOMMEIL

Pour ne pas surcharger cet article, je vous renvoie à cette vidéo essentielle, et à faire de votre sommeil la priorité absolue. De toutes les entreprises que vous pourrez tenter pour restaurer votre thyroïde, c’est sans conteste ce qui apportera le plus de résultats.

Je sais, ce n’est pas facile. Mais si c’était facile, TOUT LE MONDE LE FERAIT !
Mais les Magda de ce monde ne reculent pas devant l’effort et l’engagement: je suis donc persuadée qu’elles peuvent le faire…

DIMINUER LE STRESS

Outre les stress personnels de Magda, je peux ajouter ici des sources de stress qui sont communes à l’écrasante majorité des gens, et sur lesquels vous pouvez agir:

  • la consommation de café
  • la surexposition aux EMF (Electro Magnetic Field) : smartphone, tablette, ordinateur, montre connectée, capteur freestyle libre, oura ring, four à micro-ondes, etc.
  • la surexposition aux lumière bleues: cette surexposition dérègle votre cortisol, et épuise l’axe surrénales / thyroïde
  • la déshydratation et le dérèglement des minéraux (qui découlent principalement des 3 éléments suscités)

JE VOUS INVITE TOUTES AFFAIRES CESSANTES A:

1) ARRETER LE CAFÉ
ARRÊTEZ.
LE.
CAFÉ.

 

2) PASSER DU TEMPS DEHORS:

Pour tamponner le déséquilibre de nos vies à l’intérieur devant les écrans et bombardés d’EMF, il est indispensable de passer du temps à l’extérieur, dans la nature, pour se reconnecter au rythme circadien, faire redescendre le cortisol et la glycémie.

Au passage, c’est au contact des UVA que le noyau suprachiasmatique envoie  au système endocrien, et notamment à la thyroïde, l’ordre de produire des T3… à bon entendeur…

Et idéalement, pratiquer 45mn de mise à la terre par jour, pied nus dans la terre, les cailloux, le sable, une rivière ou même sur le béton, permet de rééquilibrer les ions positifs et négatifs, se reconnecter çà l’énergie electro magnétique de la terre, et retrouver une meilleure balance homéostatique.

 

3) INVESTIR DANS DES LUNETTES ANTI LUMIÈRE BLEUE:
Au moins pour le soir, dans les 2h qui précèdent l’heure du coucher, et au mieux pour la journée également, si vous travaillez devant un écran.

Après en avoir testé plusieurs, je dirais que les Vivarays restent mes préférées (meilleure technologie, meilleure qualité, meilleur design et meilleur confort): ils ont des modèles pour la journée, la soirée, et le soir. Je trouve finalement, si on ne devait en garder qu’un, les modèles orange pour la soirée reste le meilleur compromis!

lunette vivarays

Je portais le modèle Eve’s Dusk (orange) pour me protéger des lumières bleues dans mon dernier live avec vous!

Par contre, si vous avez de vraies difficultés pour dormir, alors je vous recommande les ROUGES, les modèles « sleeperz ».

Vous avez -15% sur tout le site de vivarays avec le code SUPERKETO

 

4) PRENDRE UN MAGNÉSIUM DE QUALITÉ
J’entends par « de qualité » qu’il soit absorbable par notre corps, c’est à dire biodisponible.

Les formes absorbables sont le bisglycinate, le malade, le glycerophosphate, ainsi que les formes d’absorption cutanée (huile ou lotion).
Les formes bisglycinate, et malate se trouvent facilement en magasin bio (marque vital+).
Vous pouvez aussi prendre un complexe comme le Magnesium Nutri&Co, proposant un mélange de ces formes, ce qui évitera de saturer les canaux d’absorption.

Vous pouvez aussi retrouver un complément de conseils dans ma vidéo sur la régulation du cortisol, ici!

LES NUTRIMENTS

Comme je l’expliquais dans la partie 1, il arrive que la thyroïde fonctionne mal par dénutrition. Certains nutriments sont essentiel à son fonctionnement et à la fabrication des hormones thyroïdiennes, c’est pourquoi leur carence peut entrainer le ralentissement ou l’arrêt de ses fonctions. Voici une liste non-exhaustive des nutriments qui me semblent les plus importants à avoir pour le fonctionnement de la thyroïde:

VITAMINE D

De préférence la synthétiser au contact du soleil!
A défaut, on peut la prendre en complément alimentaire. (avant de l’acheter, rappelez vous que vous pouvez l’avoir gratuitement: pour toute commande de plus de 60€ chez Nutri&Co, vous avez une vitamine D offerte avec le code superketod.)

VITAMINES DU GROUPE B et B12

Qu’on retrouve en bonne concentration dans la viande rouge.

MINÉRAUX & OLIGO-ÉLÉMENTS

C’est un gros chapitre, on a besoin de beaucoup de minéraux et d’oligo-éléments pour le fonctionnement de la thyroïde.

  • L’IODE: faites vraiment attention avec l’iode: un trop gros dosage d’iode peut entrainer des dérèglements tel que le goître (qui peut être généré par la carence car par la surconsommation!). Consommer l’iode dans les produits de la mer me semble la façon la plus sûre et la plus efficace d’en absorber en quantité raisonnable.
  • LE MAGNÉSIUM
  • LE SELENIUM
  • LE CUIVRE
  • LE ZINC

Pour simplifier les choses et vous assurer d’avoir ces apports, la meilleure chose à faire est de consommer des abats, qui sont les aliments les plus denses en ces nutriments. Si vous vous amusez à comparer sur les apports au 100g, ils sont littéralement IMBATTABLES.

👉 le foie de boeuf, de volaille, de porc, de morue, les rognons, la cervelle, le thymus (ris de veau), etc. sont des aliments indispensable à votre alimentation du quotidien!

Préférez TOUJOURS d’avoir ces nutriments dans l’alimentation plutôt que dans les compléments alimentaires. Parce que les minéraux en compléments alimentaires:

  • sont très mal absorbés
  • les dosages sont aléatoires, les formes irritantes pour les reins ou peu absorbables
  • beaucoup d’entre vous ont aussi de la porosité intestinale, qui rendra très difficile l’absorption en complément alimentaire

LA GLYCÉMIE

A cet endroit, il faudra prendre votre mal en patience et faire un travail de longue haleine. J’ai toujours constaté en coaching que les personnes avec un dérèglement de la thyroïde ont du mal à réguler leur glycémie. Elle est haute de manière chronique (conséquence probable de la surproduction de cortisol).

lecteur glycémie cetonemie regime cetogene

 

Je vous invite donc à travailler au quotidien avec un lecteur de glycémie, à être patient avec vous même car ça peut prendre du temps, et à agir sur tous les facteurs alimentaires et non-alimentaires qui affectent la glycémie.

La règle d’or: gardez des matières grasses élevées, portez votre attention sur le sommeil et le stress et ne faites pas de jeûne intermittent ou de diminution du gras tant que vos taux ne sont pas stabilisés! Votre métabolisme vous remerciera…

LA MEDICATION

Il arrive souvent que les personnes que je reçois en coaching me disent: j’ai de l’hypothyroïdie, mais pas de problème, je suis soigné: je suis sous levotyrox.

Le problème, c’est que le levotyrox ne soigne pas. Il fournit au corps les hormones qu’il aurait du produire. Cela pose plusieurs problèmes:

  • si le dérèglement est de nature auto-immune, ça ne résout pas le problème, et ça ne diminue pas l’inflammation qui en était la cause!
  • le corps développe une dépendance au produit: si on lui fournit l’hormone, il dérégulera sa production et désapprendra peu à peu à la fabriquer. On devient donc dépendant du médicament.
  • puis il développe une résistance au produit: au fil du temps, le corps développe une résistance à cette forme exogène, ce qui fait qu’on est obligé d’augmenter toujours plus le dosage
  • la prise d’hormones exogène impose une surcharge de travail pour le foie
  • on a l’impression d’aller mieux, mais les problèmes du poids, de l’inflammation et de l’intestin ne sont pas résolus
  • il a quand même des effets secondaires: comme les troubles du sommeil et de l’humeur

Evidemment, il serait irresponsable de ma part de vous suggérer d’arrêter votre médication du jour au lendemain. Je pense que la chose la plus sage à faire est de diminuer progressivement le dosage, au fur et à mesure que vous mettez des choses en place du côté du sommeil, du stress, et de l’amélioration de votre mode de vie. Petit à petit, vous diminuez le dosage et augmentez votre qualité de vie. Avec de la persévérance, vous finirez par retourner à l’équilibre et vous débarrasser totalement du médicament !

UN MOT DE CONCLUSION

La route est longue, mais le jeu en vaut la chandelle. Le corps possède des capacités de régénération qui sont immensément plus grandes que ce qu’on imagine. Ne croyez pas les gens qui vous disent que c’est inévitable, que c’est une maladie auto-immune, on ne peut rien faire, et blablabla. C’est faux, on peut retrouver un fonctionnement normal de la thyroïde si on s’en donne le temps et les moyens!

Si vous êtes une Magda et avez envie de partager votre expérience, passée, en cours ou à venir, vous êtes la bienvenue dans l’espace commentaire!

11 commentaires sur le post “Hypothyroïdie en régime cétogène – comment s’y prendre ?

  1. Elise le a dit:

    Je ne pense pas être une Magda (ou en tout cas, pas au point d’en arriver à l’hypothyroïdie, même si j’ai mes heures mauvaise élève ! ) mais j’en connais… (*WINK*) et cette démarche que tu propose ne pourrait venir que d’elles-mêmes… je leur ferais bien lire cet article (car au fond, tous les conseils que tu donnes sont applicables par tous et toutes pour choyer son corps et s’assurer une qualité de vie des plus hautes !) mais pas sure qu’elles y voient midi à leur porte !!!!

    Merci encore pour cette mine d’information. C’est inestimable ❤️

    • superketo le a dit:

      Oh mais MERCI! ça me fait tellement plaisir venant de toi! Je n’arrive toujours pas à comprendre que tu lises ce blog alors que dans le fond tu sais déjà les choses, mais ça me flatte!
      Je pense que par définition la Magda ne lira cet article que dos au mur: au moment où elle n’a plus le choix. Il est même possible (selon moi) que la majorité des Madga s’ignorent ou ne se reconnaissent pas dans leur portrait robot. J’ai eu pas mal de témoignages de filles qui disaient: sur le moment ça me semble pas anormal.

  2. thvalsin le a dit:

    Le pire c’est d’accepter de vivre avec le problème, se résigner à avoir une maladie, et ce peu importe laquelle. Je connais une dame diabétique, et problème de reins évidemment, son médecin lui dit de boire baucoup d’eau pour ne pas finir par faire des dialyses, elle dit qu’elle n’aime pas l’eau, elle préfère faire des dialyses.
    Ma collègue qui a une hypothyroïdie préfère croire que c’est héréditaire et est prête à être mise sous levothyrox. Mon patron qui a des diverticules se contente de prendre des antibitioques prescrits par son médecin, bref… Ils me voient comme une illuminée quand j’explique d’où viennent leur problème 🙂
    En tout cas, grâce à tes articles, j’apprend beaucoup sur le métabolisme, la santé etc…choses auxquelles je ne m’y intéressais pas forcément avant.
    Donc je rejoins ce que dit Elise, ton blog est une mine d’informations et c’est inestimable :))

  3. Elise le a dit:

    Olala Manuela … c’est tellement ça. 😱 Et c’est triste de voir que les gens ne souhaitent même pas comprendre ce qui leur arrive. Dans cette société on finit par croire que les problèmes de santé sont normaux… voire inévitables. Ça me rend triste d’y penser.

    Et d’ailleurs… !!! un jour il faudra qu’on organise un petit colloque avec les gens du groupe de test !!!? Je ne suis plus parisienne désormais… mais ça s’organise !! 😇

  4. Bien le bonjour,
    Je découvre ton blog ainsi que l’alimentation cétogène et je me régale de te lire. ^^
    J’ai commencé depuis à peine quelques jours et j’ai pu stopper immédiatement l’insuline (je suis diabétique type 1). J’ai des glycémies absolument normales, de jour comme de nuit, avec ce début de nouvelle alimentation. J’ai dégagé mon Capteur Freestyle libre. Je vois ma diabéto dans 10 jours, je pense qu’elle va se flinguer.
    Autre chose qui me turlupine. On m’a (aussi) viré la thyroïde. Donc LEVOTHYROX en place. Dans ce cas-ci, la diète céto peut-elle être une alternative ou une aide à la baisse, voire l’arret du LEVO …? Merci de tes lumières … La bise.

    • superketo le a dit:

      Oh mais merci! j’ai éclaté de rire avec « je pense qu’elle va se flinguer » ^^
      et bravo surtout, c’est absolument génial que tu aies réussi si vite!
      Pour ta question, sans thyroïde du tout, ça me paraît compliqué d’arrêter le médicament hélas… (mais à vérifier quand même!)

  5. beatrice le a dit:

    bonjour à tous
    Moi cela fait 3 mois que je lis ce blog et suit une alimentation cétogène j’ai une thyroide fluctuante et donc aucun médicaments
    Pour mes taux c’est vraiment galère glycémie à 6 et cétonémie à 0,7 en moyenne je sais que je suis bien l’alimentation et que ces mauvais taux sont du à mon problème de thyroide et à mon mauvais sommeil ( même s’il s’améliore)
    je sais aussi que cela sera long mais cela me stress ( et du coup c’est pas bon pour mon cortisol)
    Bref je ne perds pas espoir mais c’est loin d’être simple
    Merci des infos ici qui me sont précieuses pour tenir le coup

    • superketo le a dit:

      mais il ne faut pas que ça te stresse, sinon ça va être pire ^^
      bon courage à toi Béatrice! dis toi que l’important c’set de faire de son mieux, avec le contexte qu’on a!

  6. Heartilly le a dit:

    Bonjour,

    J’ai tout testé niveau diet . . .pour mon sibo imo (en plein traitement)+ hypothyroïdie hashimoto( légère hausse des anticorps ) et en atente de traitement . . . Ou qui sait! Erradiquation sibo= plus probleme thyroïde?
    Je suis sous euthyral très peu dosé pour l’instant en atendant rdv hôpital .
    Mais j’ai jamais test cetogene!
    Pratiquante de muscu, je vais peut-être m’y attardé dessus avec mon coach. . .

    • superketo le a dit:

      oui il y a des chances que l’inflammation de l’intestin diminue beaucoup et que du coup la maladie auto-immune disparaisse. C’est d’ailleurs le partie pris du Dr Sofia Clemens: sa clinique est en hongrie, elle soigne les maladies auto-immunes comme Hashimoto en soignant la porosité intestinale, via une intervention alimentaire qui s’appelle le PKD (paleolic ketogenic diet) c’est à dire un keto très strict sans aucune débilité inflammatoire: pas de fromage, pas d’oléagineux, etc. Et ça fonctionne, car elle a montré les résultats de ses patients et c’est juste BLUFFANT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *