SUPER KETO Chargement en cours...
SUPER KETO

Régime cétogène: une solution contre la maladie de Parkinson ?

parkinson et cétones

La maladie de Parkinson est une des maladies neurodégénératives pour lesquelles le régime cétogène donne les résultats les plus prometteurs. Comment ça marche, pourquoi ça marche ? On en parle aujourd’hui!

LA MALADIE DE PARKINSON, QU’EST-CE QUE C’EST ?

La maladie de Parkinson affecte 1% des personnes âgées de plus de 60 ans (la bagatelle de 53 millions de personnes dans le monde, avec plus de 100000 morts tous les ans).

Elle fait partie des maladies dites neurodégénératives, c’est-à-dire des maladies qui entraînent la mort progressive des cellules du système nerveux. Ce qui pose des problèmes à la fois cognitifs, perceptifs, moteurs…

Les personnes atteintes de Parkinson perdent jusqu’à 70% des neurones de la substance noire (ou substantia nigra, ou locus niger), dans les ganglions sous-thalamiques du cerveau. Les neurones du locus niger produisent la dopamine, et sont responsables des émotions, des mouvements, du plaisir et de la douleur.

La perte de ces neurones entraîne donc la détérioration de certaines fonctions et les symptômes que l’on connait:

  • tremblements
  • muscles rigides
  • mouvements ralentis
  • difficulté à maintenir sa posture
  • difficulté à marcher
  • problèmes émotionnels
  • démence
  • dépression

Aujourd’hui, les traitements ont surtout pour effet d’atténuer les symptômes, mais ils n’ont pas la capacité de stopper la destruction des neurones qui produisent la dopamine. Donc ils ne traitent pas la cause de la maladie.

Pour l’instant tout n’est pas élucidé sur les causes. Mais on suppose que la détérioration des cellules du locus niger est due à un problème d’énergie, et notamment à un problème de fonctionnement des mitochondries. (vous me voyez venir ou pas?).

DES MITOCHONDRIES EN PANNE ?

On l’a vu ensemble des milliards de fois: les mitochondries, c’est ce qui produit l’énergie dans la cellule.

Ce sont elles qui transforment tous nos nutriments (dont les cétones) en ATP (Adénosine-TriPhosphate), c’est à dire en énergie utilisable. Plus on a de mitochondries, et plus elles sont actives, plus on a un métabolisme élevé, qui transforme la nourriture en énergie (plutôt que de la stocker par exemple).

Autre rôle des mitochondries:

  • l’autophagie: quand les mitochondries dysfonctionnent, le processus d’autophagie dysfonctionne aussi, ce qui mène à une accumulation de certaines protéines endommagées: les corps de Lewy. Cette accumulation perturbe la cellule et précipite sa destruction.
  • la sensibilité à l’insuline: quand les mitochondries marchent mal, la cellule a du mal à utiliser le glucose. D’ailleurs, on sait que les personnes atteintes de Parkinson ont un problème prononcé d’utilisation du glucose dans le cerveau

COMMENT LE RÉGIME CETOGENE PEUT SOIGNER PARKINSON ?

Le régime cétogène, s’il est bien mis en place, permet à l’organisme d’entrer en cétose. Et l’état de cétose peut précisément améliorer le fonctionnement mitochondrial de plusieurs manières:

  • il améliore la capacité de la mitochondries à produire de l’énergie dans le cas où certains composants  de la mitochondries (qui normalement produisent de l’énergie à partir du glucose) sont endommagés
  • les cétones elles-mêmes (endogènes ou exogènes) encouragent la formation de nouvelles mitochondries.

FONCTION THÉRAPEUTIQUE DES CÉTONES

Dans une étude conduite sur des animaux (atteint de Parkinson)(Tieu et alia,2003), on a administré  des cétones exogènes (D-BHB): avec des résultats étonnants:

– le niveau d’ATP dans le cerveau est revenu à la normale
– le locus niger n’a plus subi de dégradation de ses cellules
– les fonctions motrices se sont maintenues

Donc non seulement le D-BHB ici a augmenté la formation de nouvelles mitochondries, mais en plus a permis de surmonter le problème de production d’énergie dans la mitochondries, puis que le niveau d’ATP a été rétabli!

En fait, toutes les études sur les animaux atteints de Parkinson montrent que le régime cétogène réduit drastiquement les symptômes principaux: on constate une amélioration des fonctions motrices, un ralentissement de la perte de neurones, une réduction de la perte de dopamine, et une réduction de l’inflammation par deux !

Une étude principale fait date sur les humains: Vanitallie et alia, 2005: dans cette étude, 5 patients ont suivi la diète cétogène pendant 28 jours, avec un taux de cétones oscillant entre 4.8 et 8.5 mmol/l pendant la durée de l’étude. L’échelle de notation de la maladie mesure la gravité de la maladie de 0 à 199. Pour les 5 sujets, on a observé une moyenne de 45% de diminution des symptômes (par rapport à la notation sur cette échelle): les tremblements, l’équilibre, le marche, l’humeur et le niveau d’énergie se sont tous améliorés.

Une autre étude (Ota et alia, 2016), conduite sur des personnes n’ayant pas Parkinson, montre que la consommation d’MCT en huile (Medium Chain Triglyceride) augmente le taux de cétones dans le sang, et améliore de ce fait les fonctions cognitives.

Chose intéressante à noter : plus les personnes avaient un score faible en fonctions cognitives au début de l’étude, plus l’effet des MCT a été important. On suppose du coup que ça fonctionnerait idéalement sur les personnes atteintes de Parkinson, même si on n’a pour l’instant pas d’étude conduite sur la question.

AMÉLIORATION DE LA RÉSISTANCE A L’INSULINE

En plus de l’effet positif des cétones, le régime cétogène est aussi intéressant pour la maladie de Parkinson puisqu’il améliore la résistance à l’insuline. Si vous vous ne souvenez plus trop de ce qu’est la résistance à l’insuline, j’en parle dans cet article en particulier.

Toutes les recherches montrent que plus de 60% des personnes atteintes de Parkinson ont aussi un problème de résistance à l’insuline dans le cerveau. En bref, leur cerveau ne parvient pas à utiliser le glucose comme énergie (effet collatéral du dysfonctionnement des mitochondries). Et le PIRE, c’est que les traitements utilisés pour alléger les symptômes de Parkinson (L-DOPA), rendent les gens encore plus résistant à l’insuline!! (Lipman et alia; 1974)

Il est même assez probable que la maladie de Parkinson soit une sorte d’extension de la résistance à l’insuline: les personnes ont en quelque sorte le cerveau « affamé » parce que les cellules n’arrivent pas à utiliser le glucose efficacement.

Le régime cétogène permet du coup de surmonter de deux manières:

  • en améliorant la sensibilité à l’insuline
  • en fournissant une source d’énergie alternative: les cétones.

DES CÉTONES EXOGÈNES EN CAS DE PARKINSON ?

Les différentes études menées sur les animaux montrent qu’administrer des cétones exogènes améliore l’énergie de la cellule, protège les cellules qui produisent la dopamine, augmente le nombre de mitochondries et augmente une variété particulière de protéines qui réduit la production de radicaux libres (limitant donc l’inflammation).

Elles montrent aussi que les cétones exogènes sont bénéfiques pour les neurones, en préservant leur stabilité et intégrité (Izumi et alia, 1998).

Le livre The Ketogenic Bible de Ryan Lowery cite même une étude non publiée conduite sur un adulte ayant Parkinson depuis plus de 20 ans, et à qui on a administré des cétones exogènes (sous forme d’ester je crois). Résultat: disparition des tremblements! Prometteur pour la suite…

COMMENT TROUVER DES CÉTONES ?

Pour l’instant, les cétones sous forme d’ester sont clairement hors de prix et ont un goût absolument détestable: ça a un gout d’essence. Certains labo sont en  train de bosser sur le sujet pour les rendre un peu moins horribles à ingérer. Quant à l’histoire du prix, je ne sais pas trop où ça en est (je sais juste qu’aux dernières nouvelles, un shot d’ester coûtait autour de 1500-2000€).

Mais il y a quand même d’autres solutions ! Vous n’êtes clairement pas obligés de prendre des cétones EXOGÈNES pour bénéficier de leurs effets thérapeutiques !

  • déjà, le régime cétogène vous permet d’en fabriquer de vous même !
  • vous pouvez consommer de l’huile MCT ou de la crème MCT! Ces produits sont abordables, faciles à consommer, ont bon goût, et ils permettent de convertir beaucoup plus de cétones qu’une huile standard.

offre regime cetogene

Rien qu’en consommant 20-30 g d’huile MCT ou d’MCT crème avec (ou même en dehors de) vos repas, vous pouvez augmenter considérablement votre taux de cétones dans le sang, et bénéficier des effets positifs!

Attention néanmoins quand vous consommez ces produits pour la première fois: ils peuvent être difficiles pour votre intestin. Commencez doucement avec une cuillère à soupe pendant les repas, puis augmentez progressivement. Lorsque vous voyez que vous les digérez bien, vous pouvez même les consommer en dehors des repas.

La marque Nutribe propose des huiles MCT  et des crèmes MCT. L’huile n’a pas de goût et est facile à utiliser en vinaigrette par exemple, et la crème est idéale dans un thé, une infusion, un café, car elle se dilue plutôt facilement et donne un côté lacté aux préparations. 

Vous pouvez retrouver tous les produits sur le site de Nutribe, et la marque vous offre -10% sur votre première commande avec le code superketo10.

MCT creme regime cetogene

  • on peut aussi consommer des sels cétoniques : ce sont basiquement des molécules de BHB combinées à des minéraux. Mais pour l’instant je ne connais pas très bien ces produits (ni leur efficacité), je n’ai aucune expérience avec ni sur moi ni sur mes clients en coaching, et je ne préfère pas en parler du coup.

CONCLUSION

Le régime cétogène s’avère donc ultra prometteur pour aider à traiter la maladie de Parkinson. Chez les humains, il a montré une diminution de 45% des symptômes en juste 28 jours! Chez les animaux, les cétones exogènes empêchent la diminution de l’ATP, augmentent les mitochondries, diminuent l’inflammation et améliorent les fonctions motrices.
Du coup, il est très possible que le combo régime cétogène + cétones exogènes soit un traitement efficace pour les personnes atteintes de cette maladie.

J’en profite pour dire que si vous-même vous suivez un régime cétogène pour cette raison, ou que vous connaissez quelqu’un dans ce cas, n’hésitez pas à prendre contact avec moi, votre témoignage m’intéresse au plus haut degré! ([email protected])

Sources:

The Ketogenic Bible, Dr Jacob Wilson and Ryan Lowery: The Ketogenic Bible: The Authoritative Guide to Ketosis

Izumi, Y., K. Ishii, H. Katsuki, A. M. Benz, and C. F. Zorumski: « beta-hydroxybutyrate fuels synaptic function during development. Histological and physiological evidence in rat hippocampal slices », Journal of Clinical Investigation 101. no.5 (1998): 1121-32.

Lipman, Boykin and Flora « Glucose intolerance in Parkinson’s disease. » Journal of Chronic Diseases 27. no. 11-12 (1974): 573-9

Ota, Matsua, Ishida, Hattori, Teraishi, Tonouchi: « Effet of a ketogenic meal on cognitive function in elderly adults: potential for cognitive enhancement », Psychopharmacology 233, 20. 21-22 (2016): 3797-802.

Tieu, Perier, Casperson, Teismann, Ramasamy, « D-beta-hydroxybutyrate rescues mitochondrial respiration and mitigates features of Parkinson disease. » Journal of Clinical Investigation 112, no.6 (2003): 892-901.

Vanitallie, Nonas, Boyar, Hyams Heymsfield: « Treatment of Parkinson disease with diet-induced hyperketonemia: a feasibility study. » Neurology 64. no.4 (2005): 728-30

7 commentaires sur le post “Régime cétogène: une solution contre la maladie de Parkinson ?

  1. Malaise le a dit:

    Merci Johanna super bien résumé comme chaque fois, bravo…

  2. Thvalsin le a dit:

    Je savais bien que la diète céto pouvait être bon pour « soigner » cette maladie. Je connais quelqu’un dont la fille a le sclérose en plaques, et un ami qui a le parkinson. J’ai beau lui parler de la diète céto, mais rien à faire…et même à quelqu’un qui a eu un cancer, mais comme je ne suis pas médecin, ben, on me prend pour un extra-terrestres, c’est dommage…en tout cas, je suis contente de ton article, ça me permettra encore d’en parler 😁👍

  3. thvalsin le a dit:

    Bonne année au fait 😉 encore plus de supers pouvoirs en 2019.

  4. morange le a dit:

    Mon mari parkinsonien depuis 2006 est traité par des compléments alimentaires : depuis qq mois il prend du sifrol et de l’azilect sans conviction.
    Depuis 8 jours il a commencé le régime cétogène qu’il supporte bien.
    C’est trop tot pour voir une amélioration mais il semble bien le supporter.
    Depuis 8 ans il faisait le régime sans gluten
    Si cela vous intéresse je vous tiendrai au courant

    • superketo le a dit:

      Oh ouiiiii Hélène avec grand plaisir! ton retour serait ultra précieux!
      we make history!!! ♥

    • thvalsin le a dit:

      Oh oui ça m’intéresse aussi, j’aimerai tellement convaincre 🙂 ça ma fait mal au cœur de voir quelqu’un qui est gravement malade et qui dit que le seul plaisir qui lui reste c’est la nourriture…mais justement!!! de la bonne nourriture peut guérir ou au moins améliorer la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *