SUPER KETO Chargement en cours...
SUPER KETO

The Ketogenic Bible – et ce que j’en pense

livre cétogène: the ketogenic bible

The ketogenic Bible – au titre, convenez-en avec moi, un peu pompeux – est un livre sur le régime cétogène, co-écrit par Ryan Lowery et Jacob Wilson. Sauf erreur de ma part, il me semble qu’il n’existe pas encore en traduction française. Quoi qu’en dise le litre, c’est un livre sur le régime cétogène, et non LA bible cétogène. C’est un livre, avec des défauts et des qualités, et aujourd’hui je me propose de vous en parler!

Alors je trouvais le titre un peu pompeux, mais en fait je n’avais pas encore vu le titre COMPLET: The Ketogenic Bible: The Authoritative Guide to Ketosis!

C’est à dire que là, la promesse est quand même très marquée: non seulement c’est LA bible (c’est-à-dire qu’on se pose quand même comme une référence indiscutable), mais en plus, c’est un guide pratique pour passer en cétose. Et pas n’importe quel guide: un guide qui fait autorité! Rien que ça… Moi, le titre m’a laissé rêveuse, et malgré mes a priori, il fallait que j’en aie le coeur net.

LA BIBLE CETOGENE ?

Bon, alors c’est un livre assez long, et qui tente de faire le tour complet de la question. C’est à dire que le livre a le projet d’aborder à la fois les points techniques (comment ça fonctionne, pourquoi ça fonctionne, dans quels cas ça fonctionne, sur quels problèmes de santé) et la pratique (comment passer en cétose, quoi manger, combien ET MEME DES RECETTES). On est bien dans un projet assez ambitieux, qui justifie – peut-être – le prix de 31.95€ sur amazon: The Ketogenic Bible, the Authoritative Guide to Ketosis

UNE DÉMARCHE SCIENTIFIQUE

Jacob Wilson et Ryan Lowery ont des formations scientifiques (bon, Ryan Lowery est un ancien sportif mais qui a un PhD). Ce qui est agréable, c’est qu‘ils appuient leur propos avec des études. Ryan Lowery conduit lui-même des études sur le thème du régime cétogène dans un labo privé. Ce sont des personnes qui font avancer la recherche. Pour chaque étude citée, les références précises (jusqu’aux pages) sont données en fin de chapitre. C’est très bien fait.

En début de livre, les fonctionnements du régime cétogène sont abordés, et plutôt bien expliqués, avec des métaphores simples pour que ce soit facile à assimiler.

Puis, on passe en revue toutes les maladies qui peuvent être soignées, totalement ou partiellement, par le régime cétogène: diabète de type 2, cancer, Alzheimer, épilepsie, trouble de l’attention, Parkinson, sclérose en plaque, dépression & anxiété, PCOS, maladie de Crohn, CIBO, et j’en passe! Quasiment tout est abordé, avec à chaque fois une volonté d’expliquer rapidement pourquoi, et de s’appuyer sur des résultats d’études. Pour ceux qui souhaitent approfondir l’un ou l’autre des sujets, c’est une mine d’or pour vous aiguiller et vous documenter d’avantage.

Je dois vraiment avouer que j’ai adoré toute la première partie du livre, que j’ai vraiment lue avec avidité et intérêt, admirative du travail de recherche accompli.

LE GUIDE DE LA CÉTOSE ?

Quelle ne fut pas ma déception quand je suis arrivée à la partie « pratique »…

Je vous rappelle que le livre se nom « le guide autoritaire de la cétose« , ou disons, pour mieux traduire, le guide « qui fait autorité« .

On est donc sur des auteurs qui se posent comme des références en terme de régime cétogène, et des références en terme d’application du régime. J’aime autant vous dire que ça m’a fait grincer des dents quand j’ai découvert le fameux contenu…

CE QUE JE N’AI PAS AIME

D’un côté, ce n’était pas une surprise. Suivant déjà Ryan Lowery sur les réseaux sociaux, je m’attendais à ce genre de contenu. Je m’attendais aux travers classiques:

  • on vous conseille  d’utiliser un calculateur en ligne pour estimer combien de calories vous devez consommer  – personnellement je pense que c’est le meilleur moyen de ne pas manger assez de gras et de compromettre le passage en cétose en phase d’adaptation.
  • on vous place tout de suite dans une démarche de restriction des calories, déficit de calorie pour perdre du poids, avant même de penser à passer en cétose (mais je les comprends: c’est un peu ce que les gens ont envie d’entendre)
  • on vous conseille de commencer directement à jeûner (en prétendant que ça va vous aider à entrer en cétose…): encore quelque chose que je considère comme vraiment inconscient et pouvant compromettre la santé des métabolismes qui ne sont pas prêts.
  • on ne vous met pas en garde sur les aliments inflammatoires comme les oléagineux, les produits laitiers.
  • on vous encourage à boire du café à gogo

Personnellement, ça me crispe, ça m’énerve, ça m’agace, mais ce n’est pas une surprise. Je m’y attends maintenant, car je trouve ça dans la plupart des livres sur le régime cétogène. C’est une façon de rendre la diète plus facile d’accès. Mais malgré tout je pense que c’est un problème, car sur le long terme, une mauvaise application du régime cétogène peut donner des résultats désastreux sur la santé.

 

CE QUI M’A CARRÉMENT CHOQUÉE

Maintenant, certaines choses m’ont carrément fait fermer le livre avant même d’arriver à la fin, notamment dans la partie des recettes.

  • Et les problèmes d’adaptation alors ?

Faut pas déconner quand même! le livre se veut une BIBLE du régime cétogène. Mais par contre, PAS UN MOT sur les blocages les plus courants que rencontrent les gens. Tout se passe comme si le premier venu qui se met à jeûner 48h et manger gras allait passer en cétose!

Cela vient peut-être du fait que les auteurs ne sont pas des personnes de terrain. Sur le papier, tout a l’air simple. Mais n’étant pas au contact quotidien des gens, n’étant pas au contact de leurs difficultés, ils n’ont aucune conscience des réels problèmes que les gens rencontrent.

Ce n’est pas pour tout ramener à moi, mais en coaching, je vois tous les jours les gens se heurter à des obstacles dans leur adaptation. Rares sont ceux qui s’adaptent en deux semaines sans aucun problème!

J’ai donc été très étonnée qu’on ne parle nulle part de candida, de porosité intestinale, de constipation, de malabsorption, de réactivité à l’histamine, de fatigue surrénale, de dérèglement de la thyroïde… Je veux dire, c’est normal qu’un livre ne puisse pas tout aborder, mais celui-ci se prétend être un GUIDE pour passer en cétose!!

  • des recettes laxistes

Je crois que le pompon ça a été les recettes à la fin. Evidemment, les recettes salées sont bourrées de fromage: et aucune mention sur les problèmes inflammatoire liés à la caséine.

Le plus ironique, c’est que les deux auteurs ont fait un joli travail pour démontrer que la plupart des maladies sont causées par l’inflammation. Ils montrent ainsi que le régime cétogène est une solution en ce sens qu’il diminue l’inflammation.

Par contre, ça ne les dérange pas de coller partout dans leurs recettes des aliments inflammatoires.

  • l’utilisation des protéines en poudre

Dans le chapitre sur les desserts, je n’ai pas trouvé UNE SEULE recette que l’on puisse réaliser sans utiliser une protéine en poudre de la marque QUEST.  Evidemment, je soupçonne fortement que ce produit est soit fabriqué, soit commercialisé par eux, ou tout autre forme d’affiliation commerciale. Je n’ai rien trouvé pour confirmer cette hypothèse, mais honnêtement vu la lourdeur avec laquelle cette protéine est utilisée PARTOUT, il y a forcément quelque chose de commercial là-dedans.

C’est d’autant plus choquant que cette fameuse protéine Quest est majoritairement à base de whey! Or la whey n’est clairement pas un aliment que l’on peut consommer en régime cétogène, puisqu’elle provoque un très fort pic d’insuline (et les auteurs le disent dans le livre!!!).

UN MOT DE CONCLUSION

Je ne veux pas forcément finir sur du négatif. Il y a des choses à prendre, et d’autres à laisser dans The Ketogenic Bible. Comme dans beaucoup de livres sur la question, il y a vraiment une dissociation entre le contenu théorique et le contenu pratique.

La partie théorique ici est bien faite, bien étayée d’études, bien documentée, bien expliquée. On pourrait (on devrait) acheter ce livre pour juste cette partie.

En revanche, la partie pratique est catastrophique. Et du coup je trouve vraiment choquant qu’il se nomme « authoritative guide to ketosis« , car pour moi c’est clairement du n’importe quoi. Et vraiment en finit en apogée sur des recettes qui contiennent en ingrédient principal quelque chose qui a été déconseillé au début!

Je ne regrette pas de l’avoir acheté et lu, car j’ai appris beaucoup de choses sur certaines applications thérapeutiques du régime cétogène. En revanche, je ne conseille à personne d’appliquer le régime cétogène en suivant ces conseils carrément discutables…

SI certains d’entre vous l’ont lu, n’hésitez pas à partager votre avis (je suis parfois un peu extrême^^).

11 commentaires sur le post “The Ketogenic Bible – et ce que j’en pense

  1. Merci pour ces informations.
    Et que penses-tu de cette autre bible :
    Ma bible de l’alimentation cétogène, 100% hypotoxique. De Olivia Charlet et Alix Lefief-Delcourt.
    Je l’ai trouvée plutôt bien écrite et convaincante pour ma part.
    Les oléagineux sont utilisés, mais avec mise en garde sur le pré trempage nécessaire. Par contre le beurre ne l’est pas, en raison de la caséine encore présente.
    En tous cas l’auteure pratique ce qu’elle préconise et s’est sortie de sa maladie avec succès !

    • superketo le a dit:

      Hello Luc,
      merci pour cette idée, je vais me mettre ce livre en reading list (il y en a quand même deux autres avant^^)! Mais je pense que l’idée « 100% hypotoxique » est vraiment importante. C’est quelque chose qui me parle! Merci beaucoup!

  2. Jacques le a dit:

    Merci de nous avoir partager ta lecture.
    Ne t’inquiète pas, tu as raison d’être intègre et de dénoncer ces pratiques.
    Ça fait plus de quinze ans que je ne mange plus de gluten ni de produit laitier, sauf le beurre clarifié et ça m’a grandement aidé, je n’ai plus eu aucune maladie de tous ces quinze ans, alors qu’avant il m’arrivait chaque année d’avoir soit une grippe soit un bon rhume. Sans parler des débuts de rhumatismes dans une épaule qui m’arrivaient au printemps et qui n’est plus jamais revenu.
    quand je me suis mis au régime cétogène, j’ai cherché sur internet, je ne pouvais pas adhérer à toutes ces personnes qui préconisent les produits laitiers en abondance en régime cétogène. J’avais lu le livre d’Olivia Charlet, cité par Luc au dessus, mais un peu trop végétarien à mon goût. Et finalement j’ai trouvé la perle rare du régime Céto: « Johanne Cammarata »
    Alors continue.

    • superketo le a dit:

      Oh Jacques c’est tellement gentil merci ♥♥♥
      Mais vraiment merci pour ton partage, tu vois cette histoire d’immunité et surtout d’arthrose/rhumatisme, c’est vraiment quelque chose de parlant pour moi et je pense que ce genre de témoignage c’est ultra important. Les gens adhèrent à ce à quoi ils sont prêts, et qui correspond à leurs croyances, et leur vision du monde au moment x. Je reçois quand même pas mal de commentaires de gens qui disent que je rends la diète cétogène détestable, extrémiste et infaisable, et qu’à cause de moi les gens s’en dégoûtent. Je ne pensais pas renvoyer cette image mais il y a peut-être un peu de vrai là-dedans, et parfois je me dis qu’il faudrait que je sois un peu plus tempérée dans mes propos. Mais par contre, je crois vraiment en ce que je dis, et que pour moi c’est important de faire des choix stratégiques!
      Du coup, merci infiniment pour ton retour, ça me fait vraiment plaisir!!

  3. thvalsin le a dit:

    Merci de nous partager ta lecture Johanne.
    C’est vrai que si on se fie à internet et les livres (comme celui que j’ai lu « le régime cétogène contre le cancer »), on irait à fond sur les fromages et crèmes, et même les oléagineux…je vois les recettes sur internet et instagram, surtout chez les américains, tout est à base de fromage et poudre d’amande. Je ne nie pas que j’en fais aussi mais vraiment exceptionnellement et à petite quantité (je n’ai jamais vraiment été crème et fromage heureusement, ni même les noix d’ailleurs 🙂 , j’ai découvert la noix de macadamia quand j’ai commencé la diète keto ) et heureusement encore je suis tombée sur ton site par hasard qui explique bien les choses. <3

    • superketo le a dit:

      Merci Manuela ♥♥♥
      Mais c’est vrai que c’est perturbant car si on se fie à la preuve sociale, instagram, livres de recettes et autre, c’est quand même difficile de comprendre pourquoi je m’entête dans ce sens… Et je crois avoir compris que certaines personnes me considèrent comme hystérique et butée sur certains groupes facebook. Parfois ça m’affecte un peu, et d’autres fois je me dis que peut-être un jour, ils comprendront où je voulais en venir!

      • thvalsin le a dit:

        Alors moi, je te rassure ! je ne suis pas du tout dégoûtée de cette diète, au contraire, je trouve que tout ce que tu dis est très logique, en plus ça se vérifie…c’est vrai que quand je parle de comment je fais la diète, on me regarde d’un œil étrange mais bon, c’est moi qui la fait, pas eux 🙂

  4. Andre le a dit:

    Il est temps de sortir ta propre bible. Tu nous a mis l’eau à la bouche il y a plusieurs mois maintenant en nous disant que tu préparais un livre.
    C’est toujours d’actualité ? C’est important de publier ta vision et ton expérience.
    Tu as ton mot à dire dans le monde cetogene et les autres auteurs doivent aussi pouvoir lire du Johanne cammarata pour réfléchir et évoluer 😊
    André

    • superketo le a dit:

      ahah André! C’est tellement gentil! ça me fait plaisir que tu te sois souvenu de ça!
      Oui alors pour la petite histoire, c’est complètement mon rêve de pouvoir publier « ma vision » comme tu l’as bien dit, du régime cétogène. J’ai commencé par vouloir écrire « un petit ebook ». Et puis en fait en l’écrivant, c’était complètement tentaculaire, c’est devenu quelque chose de complètement démesuré, trop long, trop touffu, et finalement complètement indigeste. Du coup, je crois qu’il faut complètement que je repense le projet… Aujourd’hui je suis un peu bloquée parce que je ne sais pas quoi faire de cette « matière », j’ai comme l’impression qu’il y en a trop et qu’elle n’est pas en forme. Et comme j’ai un travail aussi, le temps et le recul qu’il faut pour faire ça est difficile à trouver (en ce moment en tout cas!).
      En plus, quand on écrit un ebook, ben on écrit pour un petit document qui va coûter pas très cher, mais l’infrastructure pour la vendre (je parle très concrètement de comment ça se passe sur le site pour faire tout ça), elle, est un investissement. Bref, ça fait beaucoup de problématiques, que j’essaie de conduire comme je peux, mais j’avoue que c’est plus complexe que ce que j’imaginais au départ.
      Mais je n’ai pas dit mon dernier mot, le monde cétogène entendra ma voix^^
      Merci encore pour ton message, ça m’a beaucoup touchée!

  5. Pingback: A Bíblia cetogênica | O que eu penso - Eu Magro Hoje

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *