SUPER KETO Chargement en cours...
SUPER KETO

Le régime cétogène contre Alzheimer

cetones contre alzheimer

Pour finir avec la série des maladies neuro-dégénératives, j’aimerais bien aujourd’hui parler d’Alzheimer. Dans le monde, on estime qu’il y a environ 24 millions de cas de démence, et le plus grave, c’est que ce chiffre ne fait qu’augmenter. (On pense que le nombre de cas devrait doubler tous les 20 ans, pour arriver à plus de 80 millions en 2040…)(Plus de chiffres sur le site de la fondation vaincre alzheimer).

Pourquoi j’en parle ? Tout simplement parce que c’est un autre domaine où le régime cétogène donne des résultats impressionnants!

ALZHEIMER, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Bon, on sait tous qu’en gros, Alzheimer impacte les parties du cerveau liées à la mémoire, le jugement, le langage. Les symptômes impliquent des pertes de mémoire, altération du jugement, difficulté à faire les actions du quotidien.

Je ne vais pas rentrer dans les détails scientifiques de la maladie. (Mais un peu quand même, juste pour que vous compreniez). Un cerveau typique d’Alzheimer se caractérise par:

  • certaines zones qui sont atrophiées
  • accumulation de plaques amyloïdes: les plaques amyloïdes se forment à partir d’une protéine précurseur (APP). Et quand cette protéine n’est pas métabolisée normalement, des plaques se forment à l’extérieur des neurones. Et le résultat: communication déficiente entre les neurones, inflammation, destruction des cellules nerveuses (🔬 Castellano et alia, 2014).
  • enchevêtrement neurofibrillaire: cet enchevêtrement déglingue l’intégrité du neurone et provoque à terme la destruction de la cellule.

Soyons clair: aujourd’hui traiter un Alzheimer très avancé c’est compliqué, la plupart des traitements sont des échecs.  Par contre, si on prend la maladie à ses débuts (par exemple, quand il n’y a que de l’accumulation de plaque amyloïde), on a de bons résultats.  

On sait que la cause sous-jacente d’Alzheimer (comme pour Parkinson d’ailleurs) est une crise énergétique dans le cerveau. En clair, le cerveau n’arrive plus à utiliser le glucose. Du coup, vous me voyez venir: les stratégies préventives consistent à trouver un carburant alternatif au glucose… (une idée peut-être? Quelque chose qui commencerait par « c » et finirait par « étones » ?)

ALZHEIMER OU LE DIABÈTE DE TYPE 3

On a plusieurs études, assez inquiétantes, qui montrent que les diabétiques ont 10 fois plus de risques de développer Alzheimer que les autres (🔬 Talbot et alia 2012). Et c’est justement parce qu’Alzheimer a de nombreux points communs avec le diabète de type 2.

LA RÉSISTANCE A L’INSULINE

Le point commun le plus fort, c’est la résistance à l’insuline. On en a déjà parlé (dans cet article par exemple), la résistance à l’insuline, c’est quand l’insuline n’arrive plus à faire rentrer le glucose dans la cellule.

là sur le dessin, l’insuline FONCTIONNE

Chez les diabétiques de type 2, cela se produit principalement dans les cellules du foie et des muscles. Et chez les personnes atteintes d’Alzheimer, c’est principalement dans le cerveau. En fait, les transporteurs qui sont responsables de déplacer le glucose dans les neurones sont insuffisants chez les personnes souffrant d’Alzheimer. Donc, il y a plein de glucose disponible, mais que les neurones n’arrivent ni à récupérer, ni à utiliser.

Et c’est finalement pour ça que la maladie d’Alzheimer est aussi appelée diabète de type 3.

L’UTILISATION DES CÉTONES

Quand le cerveau n’arrive pas à utiliser le glucose, le niveau d’ATP (Adenosine TriPhosphate) diminue, ce qui impacte sa capacité à gérer la fameuse protéine précurseur (APP, dont je vous parlais plus haut). A terme, cela génère de la plaque amyloïde, puis de l’enchevêtrement neurofibrillaire.

On entend toujours dire que le cerveau ne peut pas utiliser autre chose que du sucre. En vérité, c’est faux, les recherches sur le jeûne montrent que le cerveau peut utiliser jusqu’à 85% de cétones (🔬 Castellano et alia 2015). En outre, plus la concentration en cétones dans le sang est élevée, plus le cerveau est capable d’en récupérer et d’en utiliser comme carburant.

Et attendez ça devient intéressant: les études montrent que les personnes atteintes d’Alzheimer n’ont aucun problème pour récupérer et utiliser les cétones. (🔬 Ogawa et alia 1996 et Tunel et alia 1981.)

Du coup, il est très possible (et même plausible) que le régime cétogène ralentisse la progression d’Alzheimer, voire prévienne son développement SURTOUT quand il est mis en place assez tôt. Pourquoi ? Parce que le régime cétogène AUGMENTE la production d’ATP. Et du coup, pas de problème avec l’APP, pas de problème de plaque amyloïde, pas d’enchevêtrement neurofibrillaire.

LE PROBLÈME DES MITOCHONDRIES

Alors autre point commun avec Parkinson: les mitochondries fonctionnent mal.

Et en même temps qu’un problème dans l’activité mitochondriale, les personnes atteintes d’Alzheimer ont aussi des taux élevés de stress oxydatif (trop de radicaux libres 👉destruction de la cellule) et d’inflammation.

En gros, quand les mitochondries sont très peu efficaces, cela cause de l’inflammation, augmente la formation de plaque amyloïde et détériore les fonctions cognitives.

Or, un des avantages du régime cétogène, c’est qu’il augmente la production d’ATP (via les cétones), encourage la démultiplication des mitochondries, diminue le stress oxydatif et l’inflammation. En gros il améliore votre activité mitochondriale, sur le court et long terme, et diminue l’inflammation. C’est évidemment utile dans toutes les situations, mais encore plus ici! Le régime cétogène adresse une réponse directe aux problèmes posés par Alzheimer.

👓 A noter que, si vous voulez en savoir plus sur les mitochondries, l’ATP, et comment développer tout ça, vous pouvez relire cet article !

APPLICATION DU RÉGIME CETOGENE CONTRE ALZHEIMER

LA PRÉVENTION

L’idée à retenir c’est qu’il faut vraiment s’y prendre tôt pour avoir des résultats avec le régime cétogène. Sauf qu’en général, il se passe du temps entre le moment où l’on remarque des problèmes cognitifs, ou de mémoire, et le moment où l’on reçoit un diagnostique d’Alzheimer.

Du coup, si vous avez une historique d’Alzheimer dans votre famille, ou du diabète/prédiabète, ou de la résistance à l’insuline (ou toute autre condition liée), pensez-y. Si c’était moi, j’envisagerais rapidement d’utiliser le régime cétogène pour stopper ces problèmes à la racine. Et éviter tout développement malheureux.

LES CÉTONES EXOGÈNES

La question qui reste à se poser : est-ce que prendre des cétones exogènes SANS suivre de régime cétogène peut apporter des résultats ou non?

1ere étude sur des animaux: OUI. L’ajout de cétogènes exogènes dans l’alimentation des animaux a doublé le nombre de neurones « survivants » et protégé contre l’accumulation de plaque (🔬 Kashiwaya et alia, 2000). On peut du coup supposer que ce serait pareil pour les humains et qu’ajouter des cétones exogènes donnerait aussi des résultats, même sans suivre la diète.

Etude sur les humains montrant des problèmes cognitifs et Alzheimer: OUI. En ajoutant des MCT à l’alimentation (sans suivi de diète cétogène), on augmente le taux de cétones dans le sang: celui-ci passe de 0.5 à 0.8 mmol/L. Augmentation qui a l’air minime, mais suffisante pour que les sujets voient des améliorations dans tous les tests de mémoire et tâches cognitives à réaliser (🔬 Reger et alia, 2004).

(Ceci étant dit, je reste persuadée que le tout serait bien plus efficace AVEC régime cétogène!)

OU TROUVER DES CETONES EXOGENES

Déjà, on en trouve dans les huiles MCT et crèmes MCT. (si vous ne savez plus ce que c’est, rendez-vous ici). J’ai déjà beaucoup parlé de la marque Nutribe, une marque française qui propose à la fois des huiles et des crèmes MCT très facile à utiliser, qualitatives et vraiment abordables.

huile MCT regime cetogene

L’huile MCT Nutribe est issue de l’huile de coco uniquement. Elle est pure, elle n’a pas de goût et se mélange facilement dans l’alimentation.
Vous pouvez la retrouver sur le site de Nutribe en cliquant ici , ou encore sur amazon en cliquant ici.

Nutribe propose aussi des crèmes MCT: c’est l’équivalent de l’huile mais sous forme émulsifiée, et pareil, vous pouvez retrouver ce produit sur le site de la marque, ou sur amazon.

A noter quand même que si vous passez commande sur le site, la marque Nutribe vous offre -10% sur votre première commande avec le code superketo10 !

On trouve également des cétones exogènes dans les sels cétoniques. Quelques marques en fabriquent pour l’instant. N’ayant jamais testé ce produit, il m’est difficile d’affirmer que cela fonctionne. Néanmoins, pour les cas comme Alzheimer, Parkinson, ou l’epilepsie, où il est important d’augmenter le taux de cétones quoi qu’il arrive, je pense que cela a de bonnes chances de fonctionner. ça reste (pour l’instant) assez cher, et encore une fois, n’ayant aucune expérience d’utilisation de ce produit, je ne saurais pas trop vous conseiller de marque en particulier.

POUR CONCLURE

Le régime cétogène me paraît une extrêmement bonne façon de traiter Alzheimer: avec la production naturelle de cétones, on nourrit le cerveau, on évite la crise énergétique et la dégénérescence qui peut s’ensuivre. En plus, on réduit le stress oxydatif et l’inflammation.

On peut également, dans une moindre mesure, obtenir des résultats simplement en CONSOMMANT des cétones. Même si à mon sens, ce serait plus intelligent de coupler cela à une régime cétogène.

Chose importante à souligner encore une fois: il est important de s’y prendre tôt, avant que la maladie ait le temps de faire dégénérer trop de parties du cerveau. Il faut détecter rapidement les troubles cognitifs si l’on veut que le régime cétogène et les cétones fassent effet


SOURCES

The Ketogenic Bible, by Jacob Wilson and Ryan Lowery 

🔬 Castellano, Nugent, Paquet, Tremblay, Bocti, Lacombe and Cunnane. « Lower brain 18F-fluorodeoxyglucose uptake but normal 11C-acetoacetate metabolism in mild Alzheimer’s disease dementia. » Journal of Alzheimer’s Disease 43, n.4 (2015): 1343-53.

🔬 Kashiwaya, Tashima, Mori, Nakashima, Clarke and Veech. « Dbeta-hydroxybutyrate protects neurons in models of Alzheimer’s and Parkinson’s disease. » Proceedings of the National Academy of Sciences 97, no.10 (2000): 5440-4.

🔬 Ogawa, Fukuyama, Ouchi, Yamauchi and Kimura. « Altered energy metabolism in Alzheimer’s disease. » Journal of the Neurological Sciences 139, no.1 (1996): 78-82.

🔬 Reger, Henderson, Hale, Cholerton, Baker, Watson and Craft. « Effects of beta-hydroxybutyrate on cognition in memory-impaired adults. » Neurobiology of Aging 25, no. 3 (2004): 311-4.

🔬 Talbot, Wang, Kazi, Han, Bakshi Stucky and Arvanitakis. « Demonstrated brain insulin resistance in Alzheimer’s disease patients is associated with IGF-1 resistance, IRS-1 dysregulation, and cognitive decline. » Journal of Clinical Investigation 122, no. 4 (2012): 1316-38.

3 commentaires sur le post “Le régime cétogène contre Alzheimer

  1. thvalsin le a dit:

    Cc miss,

    J’aime bien tes articles sur les maladies et la diète cétogène. Il semblerait que ça améliore aussi l’état des gens suite à un AVC. C’est vraiment la preuve que l’alimentation y est pour beaucoup dans les maladies.
    Dommage que beaucoup s’en méfie encore. En tout cas, on voit bien que le sujet te passionne :))

  2. Pingback: A dieta cetogênica contra a doença de Alzheimer - Eu Magro Hoje

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *