SUPER KETO Chargement en cours...
SUPER KETO

Comment savoir si on est intolérant à l’histamine ?

intolerance a l'histamine

Attention: l’intolérance à l’histamine, ce n’est pas la même chose que faire une réaction histaminique. Si vous êtes intolérant à l’histamine, c’est une indication, non pas que vous êtes en présence d’un allergène, mais simplement que vous en avez trop développé, ce qui génère un état d’inflammation chronique. Si vous voulez creuser un peu ce sujet, j’ai écrit un article sur l’histamine que vous pouvez retrouver icI.

LE TEST

Ce test vise donc à détecter si vous avez développé au fil du temps, un état d’intolérance à l’histamine et une inflammation élevée. Comptez le nombre de OUI que vous avez aux questions suivantes :

1. Après manger il vous arrive régulièrement d’avoir des démangeaisons (parties du visage et/ou du corps)

 2. Après manger ou le lendemain, il vous arrive régulièrement d’avoir la sphère ORL encombrée (nez pris, nez qui coule, mucus, glaire, etc.)

3. Certains aliments vous déclenchent des gonflements ou des démangeaisons dans la gorge

4. Vous avez régulièrement de l’urticaire

5. Vous avez fréquemment des maux de tête, en lien avec des aliments ou familles d’aliments OU vous avez fréquemment des maux de tête que vous ne vous expliquez pas du tout

6. Vous avez obtenu un score élevé au test de porosité intestinale 

7. Vous avez de la candidose ou d’autres formes de dysbiose

8. Vous avez du mal à stabiliser vos taux sanguins: votre cétonémie est trop basse (<1,5mmol/L) et/ou votre glycémie trop haute (même et surtout après les repas).

9. Vous avez pris plusieurs fois des antibiotiques dans les dix dernières années

10. Vous êtes fatigué, et tout particulièrement après les repas

11. il vous arrive d’avoir des gonflements, comme des poches d’eau dans les tissus: sous les yeux, autour des yeux ou un peu en dessous du cerne, mais aussi dans certaines parties du corps, les chevilles par exemples

12. il vous arrive d’avoir des vertiges ou de perdre l’équilibre

13. Vous avez des boutons sur le visage, qui ressemblent à de l’acné (boutons avec du liquide blanc ou assez clair à l’intérieur, mais qui ne démangent pas)

LES RÉSULTATS

Si vous avez obtenu 3 oui ou plus, il est probable que vous ayez de l’intolérance à l’histamine. Evidemment, plus vous scorez de « oui », plus c’est marqué chez vous.

Si vous avez fait ce test, je vous invite fortement à partager vos réponses en commentaires! Vos réponses me permettent d’en apprendre plus sur l’état de santé des gens qui suivent une diète cétogène, d’améliorer mes analyses ainsi que mon coaching.

Partager vos réponses à ce questionnaire est aussi une façon de rétribuer mon travail et de contribuer à la richesse de ce site: merci d’avance!

QUOI FAIRE ?

COMPRENDRE

Pardonnez-moi d’insister mais lisez sur le sujet! ce premier article que j’avais écrit il y a fort longtemps est un peu en fourbis (c’était mes débuts), mais il vous donne déjà beaucoup d’informations sur les histamines:  ce que c’est, les différentes sortes, les différents aliments.  Et il est aussi important de comprendre la différence entre une réaction histaminique et l’intolérance à l’histamine.

ELIMINER

Quand l’intolérance à l’histamine est marquée, il est parfois nécessaire de faire des diètes d’élimination.

Entendons-nous bien, initialement la diète cétogène fait partie des diètes d’élimination. Mais aujourd’hui, la façon dont elle est pratiquée et déployée sur les réseaux sociaux relève de la désinformation voire de la déficience mentale. Certains font des diètes carnivores en se bourrant d’erythritol, d’autres des cétogènes en mangeant des barres/pains/biscuits céto, sans parler de ceux qui font des orgies de fromage… Bref, c’est tout sauf de l’élimination, et c’est parfois tout aussi inflammatoire qu’une diète occidentale classique.
Quand je parle de diète d’élimination, je parle de keto hyper clean, sans aucun produit irritant pour l’intestin, ou même de protocole keto-carnivore pour une période définie le temps de faire redescendre l’inflammation.

RÉPARER

Dans la majorité des cas, les personnes ayant de l’intolérance à l’histamine ont aussi de la porosité intestinale. L’un favorise l’autre et inversement. Aussi, en parallèle ou à la suite de votre protocole d’élimination, il sera sûrement nécessaire d’entreprendre une période de réparation des intestins.

Vous pouvez lire sur le sujet ici ou entreprendre mon protocole de réparation des intestins mais entendons-nous bien : réparer un intestin poreux prendre du temps. Lorsque la porosité est très marquée, il faut compter au moins un an, et lorsqu’elle est modérée, entre 6 mois et 1 an, et s’y investir véritablement. C’est à dire que, vous ne pouvez pas vous reposer sur la partie compléments alimentaires et espérer que ça se résolve par magie. Il faudra bosser sur TOUS les axes, et être persévérant !

Je suis actuellement en train de préparer un article  sur le « comment faire » de l’intolérance à l’histamine, et, si vous jugez que c’est pertinent, pourquoi pas un live sur ma chaîne youtube sur le thème de l’intolérance à l’histamine. Si le sujet vous intéresse, pensez à me le dire en commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *